top of page
  • Facebook
  • Instagram

La Nature morte

Quand ?

Officiellement depuis le XVIIème siècle


Où ?

En Hollande d’abord puis dans le monde entier


Qui ?

Chardin, Cézanne, Van Gogh, Zurbaran, Juan Gris, Dubuffet, Rembrandt, Caravage

nature morte, expo louvre, expo les choses, expo nature morte, peinture objet, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiquesn la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple

Quoi ?

Pour simplifier, on aurait tendance à dire que la Nature morte est une peinture représentant des objets inertes, bien souvent des fruits, des fleurs ou de la viande. Bon, la réalité n’est pas aussi simple…


Alors que l’on observe des représentations d’objets inanimés dès l’Antiquité égyptienne, ce genre n’est officiellement considéré comme tel qu’à partir du XVIIème siècle.


C’est dans les pays du Nord et particulièrement en Hollande que les artistes se lancent dans des compositions picturales centrées sur des denrées alimentaires et des objets inertes. Drôle d’idée…


En représentant des denrées périssables ou un crâne, les artistes mettent en avant l’aspect éphémère des choses. Il s’agit alors principalement de « vanités », c’est-à-dire des œuvres qui ont pour fonction de nous faire penser à la mort. Pas très réjouissant…


Alors que la plupart des autres pays retiennent l’expression « vie immobile », la France choisit de maintenir la Nature morte en bas de la hiérarchie des genres avec ce nom assez réducteur.


Bon, vous n’êtes peut-être toujours pas convaincu par l’intérêt de toutes ces corbeilles de fruits et bouquets de fleurs qui semblent un peu classiques.


En réalité le genre de la Nature Morte a traversé toutes les époques de l’Antiquité à l’Art contemporain, ce qui vous laisse un panel d’œuvres suffisamment large pour qu’au moins une Nature Morte vous plaise. Enfin, on espère…


Combien ?

Vu que la Nature Morte a traversé toutes les époques et concerne une grande variété d’artistes, elle n’a pas de cote à proprement parler. Le prix d’une Nature Morte dépendra davantage de la cote de l’artiste qui l’a réalisée que du fait d’appartenir à ce genre d’œuvre d’art.


Le saviez-vous ?

S’il y a bien une nature morte à connaître pour briller en société, c’est L’Asperge de Manet. En effet, en 1880, le collectionneur Charles Ephrussi commande au peintre Edouard Manet une nature morte représentant une botte d’asperges et lui en propose 800 francs.


Après avoir réalisé cette toile, Manet l’envoie au collectionneur qui aime tellement son œuvre qu’il envoie finalement 1000 francs à l’artiste. Manet décide alors d’envoyer à Ephrussi une seconde toile représentant une asperge seule, accompagnée d’une note : « Il en manquait une à votre botte ». Une toile qui vaut désormais bien plus de 200 francs…



Pour aller plus loin sur ce sujet, n’hésitez pas à vous intéresser à l’exposition Les Choses présentée au Louvre du 12 octobre 2022 au 23 janvier 2023.



Quelques exemples de Natures Mortes


Comments


bottom of page