Rosa Bonheur

1822-1899


Son job

Portraitiste de bêtes à poils


Sa bobine

Pas très souriante malgré son nom de famille…


rosa bonheur, artiste femme, peintre animaux, peintre animalier, femme célèbre, artiste lesbienne, lesbienne célèbre, artiste homosexuelle, personnages historiques célèbres, lieux d'histoire, biographie, secret d histoire

Sa bio flash

Rosalie Bonheur, dite Rosa Bonheur, naît à Bordeaux dans une famille d’artistes. Pas étonnant qu’elle devienne rapidement une star de la peinture. Spécialisée dans la peinture animalière, elle gagne son premier prix pour une toile représentant des lapins à 19 ans.


Elle devient une véritable VIP au Salon de 1853 avec sa toile Marché aux chevaux et s’achète un château, rien que ça, où elle installe toute une animalerie pour peindre au calme. Et on ne parle pas d’une animalerie de plaisantin, on y trouve des chiens, des cerfs mais aussi des lions.


Mise à l’écart par les peintres modernes des années 1870, elle tombera presque dans l’oubli jusqu’à être réhabilitée progressivement dans les années 1990. Le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux et le Musée d’Orsay célèbrent son bicentenaire en grande pompe en 2022 avec une grande rétrospective (à découvrir à ce lien).


Cette artiste est un symbole à bien des égards. Elle est la 1ère femme nommée Chevalier de la Légion d’Honneur en 1865. Elle obtient l’autorisation de porter le pantalon et fréquente des cercles féministes en se liant d’amitié avec George Sand par exemple. Elle ne parlera jamais ouvertement de son homosexualité, mais elle vivra pendant 40 ans avec sa compagne Nathalie Micas jusqu’à la mort de celle-ci avant de finir sa vie avec l’artiste américaine Anna Klumpke.


Son style

Réaliste et poilu


A découvrir à l'exposition Rosa Bonheur au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux jusqu'au 18 septembre 2022


Article réalisé en partenariat avec la ville de Bordeaux

  • Facebook
  • Instagram