Le Radeau de la Méduse de Géricault

Découvrez tous les secrets de la célèbre toile de Géricault avec notre analyse de l’œuvre du Radeau de la Méduse.


peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques
Ça ne fait pas rêver cette croisière... - Le Radeau de la Méduse par Géricault, DR

Vous avez probablement déjà aperçu la toile de Géricault intitulée Le Radeau de la Méduse qui représente un radeau, logique, mais pas de méduse, moins logique... En fait, l’œuvre est tirée d’un fait divers de l’époque, le naufrage de la Méduse en 1816. Bon, si comme nous vous n’êtes pas vraiment à jour de votre lecture des journaux des années 1800, une petite remise à niveau s’impose.


Le 17 juin 1816, un navire appelé La Méduse quitte l’Île d’Aix et prend la direction du Sénégal dirigé par le Commandant Chaumareys. Celui-ci n’a pas navigué depuis 25 ans et s’avère totalement incompétent puisqu’il fait naufrage au large de la Mauritanie le 2 juillet à cause d’un iceberg. Non, d’un banc de sable, l’iceberg c’est dans une autre histoire…


Un ponton géant surnommé la Machine, de 12 mètres sur 6, est installé en vitesse pour désensabler la Méduse, mais rien n’y fait. Suite à cet échec, le Commandant ordonne l’évacuation, installant les notables dans des canots et le petit peuple sur la Machine tirée par lesdits canots. Malheureusement, le radeau de fortune est trop lourd et Chaumareys ordonne de couper les amarres, abandonnant les 147 personnes entassées sur la Machine. Ça rappelle quand même un peu Titanic tout ça…


C’est après 13 jours de dérive sans eau et sans nourriture que L’Argus recueille les 15 survivants du radeau le 17 juillet. Oui, 15 sur 147, ce n’est pas terrible… Il faut dire que les récits du naufrage réalisés par Corréard et Savigny, deux survivants, ne sont pas très engageants. Entre les mutineries, les accès de folie, les massacres et les noyades, survivre n’a pas dû être une mince affaire. D’autant que les naufragés commencent à s’entretuer dès la première nuit et à s’entredévorer au bout de seulement 48h. Quitte à manger des morts, autant qu’ils soient encore un peu frais…


C’est donc à la découverte de ce fait divers que l’artiste Géricault va se lancer dans la réalisation du chef-d’œuvre que l’on connait aujourd’hui. Mais sa réalisation n’aura pas été facile et cette toile recèle de nombreux secrets insolites. Voici notre top 10 des détails à connaître pour comprendre Le Radeau de la Méduse de Géricault :



peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#10 Une œuvre qui le poursuit jusqu’à sa mort

Dans la vie d’un artiste, il y a toujours UNE œuvre qui sort du lot. L’œuvre que tout le monde connait et visualise quand on prononce le nom de l’artiste. Bon, à condition d’être un minimum célèbre, sinon ça marche moins bien… Pour Géricault, c’est sans doute cette toile du Radeau de la Méduse. En tout cas c’est ce que devait penser Antoine Etex, le sculpteur qui a réalisé le tombeau de l’artiste, puisqu’il y représente cette œuvre.





peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#9 Plusieurs œuvres en une

Si on connait plutôt bien le résultat final, trouver comment représenter ce fait divers n’a pas été chose facile. Ben oui, résumer 13 jours d’horreur en une toile, c’est compliqué. Géricault a donc fait des tests avec au moins une dizaine d’esquisses représentant tour à tour le sauvetage final, les premières mutineries des soldats contre les officiers, des scènes de désespoir ou de cannibalisme.



peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#8 Une question de timing

Une fois que l’artiste choisit de représenter l’approche de l’Argus, là encore il réalise plusieurs versions éloignant progressivement le navire du radeau. La version finale qu’il choisit place le navire si loin qu’il disparaît presque de l’œuvre. On ne sait plus si le navire s’approche ou s’éloigne, laissant les rescapés dans le désespoir le plus total.




peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#7 Rien ne vaut le ciel de Normandie

Bon, en France on aime le soleil donc on a tendance à préférer le ciel du sud à celui de Normandie. Enfin, loin de nous l’idée d’affirmer qu’il pleut tout le temps en Normandie, nous ne voudrions pas vexer nos amis Normands… Bref, Géricault quant à lui opte pour ce ciel si particulier en s’accordant un voyage au Havre pour reproduire son ciel complexe fait de nuages menaçants et de rayons de soleil encourageants.


peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#6 Une toile engagée

Présentée au Salon de 1819, la toile fait scandale. Si le style est jugé trop romantique pour les adeptes du classicisme, c’est avant tout le sujet en lui-même qui pose problème. En effet, l’opinion publique tient le pouvoir royal de Louis XVIII pour responsable de cette tragédie, ayant choisi un incompétent pour commander le navire. Partisan de la Révolution, Géricault va plus loin en représentant plusieurs hommes noirs dont un comme personnage principal, dans une position héroïque, alors qu’il n’y en avait qu’un parmi les survivants. L’artiste tenait à rendre hommage aux hommes de couleur ayant péri sur le radeau. Une cause qui lui tenait à cœur puisqu’il laissera inachevée une œuvre monumentale représentant l’horreur de la traite négrière.


gif

#5 Le sens du sacrifice

Vous l’aurez compris, la réalisation de cette œuvre aura demandé beaucoup de travail et d’acharnement à Géricault. Voire même de drôles de sacrifices. En effet, l’artiste choisit de se raser la tête pour résister à l’attraction des mondanités et rester enfermé dans son atelier.




peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#4 Un VIP caché dans la toile

Une personnalité célèbre se cache dans la toile de Géricault. Bon, on ne vous fera pas jouer à « Où est Charlie », ça risquerait d’être long… Il s’agit de l’artiste Delacroix qui a posé comme modèle pour l’un des corps inanimés au centre de la toile.



gif


#3 Une œuvre en voie de disparition

Il existe plusieurs œuvres qui sont en train de s’autodétruire. Le Radeau de la Méduse fait malheureusement partie de ces œuvres qui disparaissent. En effet, le plomb contenu dans certains pigments de la toile assombrit peu à peu l’œuvre qui disparait irrémédiablement…




peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#2 Une œuvre ultra-réaliste

Pour créer une œuvre réaliste racontant ce fait divers avec réalisme, Géricault se documente très sérieusement. Il interroge Corréard et Savigny, les deux survivants ayant publié un récit du naufrage, mais également le charpentier du radeau qui lui construit une maquette. L’artiste ira jusqu’à emprunter des membres coupés à l’Hôpital Beaujon pour s’entraîner à représenter la chaire morte. Une idée sympathique qui donnera à son atelier des allures de morgue et une odeur infecte. Bucolique…


peinture, radeau de la meduse, gericault, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

#1 Ou pas si réaliste que ça…

Finalement, Géricault choisit de s’inspirer de la noblesse des fresques de Michel-Ange qu’il a vues au Vatican pour représenter des corps athlétiques aux teintes blafardes, mis en valeur par un clair-obscur dans le style de Caravage. On est bien loin des corps cuits par le sel et le soleil qui auraient été plus réalistes. Ça valait bien la peine de faire tant de recherches… En fait, Géricault souhaite donner un côté universel à son œuvre, représentant l’humanité qui vogue vers la mort et permettant à chacun de s’y projeter.

  • Facebook
  • Instagram