Pierre de Coubertin

1863-1937


Son job

Inventeur de JO, rien que ça…


Sa bobine

Médaille d’or de la moustache



Sa bio flash

De son vrai nom Pierre de Frédy, baron de Coubertin, il est connu, ou pas, sous le nom de Pierre de Coubertin pour avoir créé les Jeux Olympiques modernes. Après des études qui lui vaudront un triple bac de droit, lettres et sciences, ce sont ses nombreux séjours en Angleterre qui lui donneront le goût du sport. De Coubertin se lance alors dans la boxe, l’aviron ou encore le tir. Et il avait beau ne mesurer qu’1m62, il était plutôt du genre déterminé et sûr de lui… De retour en France, il devient donc l’un des chefs de file de la réforme de l’enseignement à seulement 25 ans pour intégrer le sport au système éducatif.


Nous imposer des cours d’EPS ne lui suffira pas, son objectif est de réintroduire les Jeux Olympiques, disparus depuis l’Antiquité. Le 23 juin 1894, 2 000 personnes se lèvent pour acclamer cette proposition lors d’une conférence à la Sorbonne. Il crée ainsi le Comité National Olympique, comité qu’il préside pendant 31 ans, et lance les premiers jeux de l’ère moderne en 1896 à Athènes avec des sports plus ou moins farfelus comme le cerf-volant, les boules lyonnaises ou la pêche à la ligne… De 1912 à 1948, les JO incluent également des disciplines artistiques comme l’architecture, la peinture, ou la littérature dont De Coubertin remporte la médaille d’or en 1912.


Si ses accomplissements sont indéniables, précisons tout de même qu’il n’a pas été avant-gardiste sur tous les fronts. En effet, il pensait que toutes les catégories sociales méritaient leur place dans le sport, mais il n’en allait pas de même pour le genre. Il s’opposera ainsi à la participation des femmes aux compétitions d’athlétisme jusqu’à la fin de sa vie, en 1912, la jugeant « inintéressante, inesthétique ». N’étant pas le seul décisionnaire, les femmes seront pourtant admises aux JO, le poussant à déclarer en 1928 : « Quant à la participation des femmes aux Jeux, j’y demeure hostile. C’est contre mon gré qu’elles ont été admises à un nombre grandissant d’épreuves. ». Charmant…


Après son décès en Suisse le 2 septembre 1937, son cœur est déposé à Olympie en Grèce dans la stèle qui commémore les Jeux Olympiques. Bon esprit l’enterrement…



Son style

Fairplay, ou pas… Si on lui prête souvent la phrase « L’important c’est de participer », Coubertin était en réalité très compétiteur. Il déclara : « L’important dans la vie n’est point le triomphe mais le combat, l’essentiel ce n’est pas d’avoir vaincu, mais de s’être bien battu », ce qui signifie que la défaite est acceptable, certes, mais seulement si vous avez tout donné…


👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇

  • Facebook
  • Instagram