Henri II n’aurait pas dû aller s’amuser du coté de Saint-Paul...

Saviez-vous que si aujourd'hui c'est très agréable de se promener dans le Marais du coté de Saint-Paul, il en était tout autrement en 1559 ? Si, on a vérifié...

Photo tournoi Henri II Paris, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
Henri II se prenant une dérouillée en juillet 1559 - Illustration anonyme XIXème

Aujourd’hui, le quartier Saint-Paul, en plein cœur du Marais, est l’un des plus agréables de Paris avec ses beaux hôtels particuliers, ses boutiques et ses restaurants. Un endroit idéal pour passer un bon moment et se détendre.

Mais cela pouvait aussi s’avérer dangereux de venir s’amuser par ici. Rassurez-vous, c’était il y a bien longtemps parce qu’aujourd’hui, à part percuter un touriste, vous ne risquez pas grand-chose. Mais le 30 juin 1559, c’était une autre histoire.


Comme beaucoup de Parisiens aujourd'hui, Henri II profitait de son temps libre pour se divertir dans le Marais. Mauvaise idée pour lui...

Henri II, alors roi de France, vient se détendre dans le coin. Il faut dire qu’entre sa femme Catherine de Médicis qui n’est pas du genre commode et toutes les puissances d’Europe qui sont liguées contre lui, il a bien besoin de se détendre.

Par chance, ce jour-là, une grande fête est organisée à l’occasion du mariage de sa sœur Marguerite avec le Duc Emmanuel Philibert de Savoye et de sa fille Elisabeth avec Philippe II, le roi d’Espagne.

A l’époque, pas de DJ ni de serviettes qui tournent mais un bon vieux tournoi de chevaliers tout en délicatesse. Il est organisé dans l’Hôtel des Tournelles, aujourd’hui disparu, qui était situé juste à côté du métro Saint-Paul.

Henri II
Ce jeune homme à l'oeil vif n'est autre qu'Henri II

Henri II affronte le comte de Montgomery. Pas vraiment une bonne idée puisque la lance de son adversaire se brise sur son bouclier. Il est désarçonné et tombe à terre. Jusque-là tout va bien si l’on peut dire. Malheureusement, un éclat de bois se loge dans son œil. C’est le début d’une longue agonie qui durera plusieurs jours.



Le 10 juillet, le roi s’éteint. On a vu plus gai comme fête de mariage.



La culture sur le terrain : L'hôtel des Tournelles


Vous retrouverez sur la carte de l’article le tracé de l'emprise de l’Hôtel des Tournelles qui fut le témoin de ce tragique évènement.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram