Guinguette x Piquette

Découvrez l'origine de ces deux mots, bien plus proche qu'il n'y parait...

Piquette ou Guinguette, ça fait de l'effet. Malheureusement... - DR

Bien souvent, on vit des évènements sans se rendre compte que ceux-ci vont rentrer dans les livres d’Histoire. C’est sans aucun doute le cas récemment avec un évènement qui marquera les esprits durablement. Comme vous devez vous en douter, nous voulons parler des Foodtrucks, ces camions qui proposent de la nourriture sur le pouce…


A l’origine cantonnés à proposer de mauvaises pizzas sur le bord des routes nationales, ces camions ont évolué tant en termes de qualité que de diversité. La grande mode est aujourd’hui au regroupement de Foodtrucks, qui recréent une place de village où se retrouvent jeunes et moins jeunes pour un moment festif. La guinguette est de retour !


Dans l’imaginaire collectif, la guinguette est un lieu sympa et sans prétention où l’on peut boire un coup, ou plusieurs, grignotter, danser, bref, passer un bon moment.


Ce terme désigne à l’origine les établissements qui se sont développés en bord de Marne près de Paris au milieu du XIXème siècle. Les Parisiens venaient profiter de la nature et se détendre à quelques minutes de la capitale.

Le mot en lui-même viendrait du Guinguet, un vin produit sur la Coline de Belleville, située aujourd’hui dans le 20ème arrondissement.


Profitons de cet aparté pour nous pencher sur l’origine du mot piquette, un savoir indispensable pour briller lors des apéros.


Si ce terme désigne aujourd’hui un vin dégueu, pardon un vin de piètre qualité, c’était à l’origine une vraie boisson.


Elle était fabriquée en passant de l’eau sur les restes de raisins fermentés non utilisés pour faire le vin. Après fermentation, on obtenait une sorte de boisson à 6° d’alcool. Du vin dégueu en somme…

N'OUBLIEZ PAS VOTRE SHOT DE CULTURE HEBDOMADAIRE

AVEC NOTRE NEWSLETTER

  • Facebook
  • Instagram