Archive : Signac au Musée Jacquemart-André

Saviez-vous que Signac était un expert en taches ? Et on ne parle pas de celles que l’on fait enlever au pressing…


  • Jusqu'au 19 juillet 2021

Photo tableau Signac, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées
C'est joli les taches finalement... - Paul Signac, Juan-les-Pins. Soir,1914, Collection particulière

Le Musée Jacquemart-André met à l’honneur le peintre Paul Signac avec 25 de ses toiles et une vingtaine d’aquarelles. Des œuvres prêtées par une seule et même famille de collectionneurs privés qui souhaitent rester incognitos. Modestie, discrétion, ça change…


Bref, cet artiste n’est autre que l’un des pères du Néo-impressionnisme, communément appelé Pointillisme, un courant artistique mêlant science et points de peinture, dont nous vous révélons tous les secrets dans l’article via ce lien.


L’exposition commence par expliquer l’avènement de ce mouvement. Elle revient sur l’influence impressionniste de Monet et la rencontre déterminante de Signac avec Georges Seurat. Elle présente également l’engagement de Signac pour la diffusion de ce style avec une vingtaine de toiles d’autres artistes majeurs du mouvement.


Photo tableau Signac, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées
Il faudrait lui dire que maintenant la pétanque a été remplacée par le Molkky...
Photo tableau Signac, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées
C'est dommage d'avoir oublié ses crayons de couleur quand même...

Retraçant le parcours de l’artiste, les premières œuvres exposées se concentrent sur le littoral breton et les bords de Seine. Logique, tout le monde a envie de représenter Paris… Mais vous serez ensuite plongé dans l’univers de Saint-Tropez, où l’artiste passera 5 ans à travailler, tombé en amour pour cette ville. Et oui, il en faut pour tous les goûts…


Enfin, l’exposition se termine sur l’émancipation de Signac avec des toiles dont les tons ne ressemblent plus aux aquarelles dont l’artiste se servait comme modèles. Refusant d’imiter la nature comme pouvait le faire Seurat, il inventera ses propres teintes pour faire basculer le Néo-impressionnisme vers des œuvres toujours plus colorées. C’est le moment de la grande rébellion…


Il initiera d’ailleurs Matisse à cette vision non réaliste de la couleur, participant ainsi au lancement du Fauvisme. Mais bon, ça c’est une autre histoire, il faudrait carrément une deuxième exposition…



Musée Jacquemart-André

158 Boulevard Haussmann, 75008 Paris

Entrée 15€ - tarif réduit 9,50 à 12€ - gratuit – de 7 ans

Tous les jours de 10h à 18h

Sur réservation




N'OUBLIEZ PAS VOTRE SHOT DE CULTURE HEBDOMADAIRE

AVEC NOTRE NEWSLETTER





  • Facebook
  • Instagram