Overbooké

Découvrez l’origine de ce terme emprunté aux anglais, ou pas…


overbooké définition et origine, enrichir son vocabulaire, définition, origine expression
Bon ben nous on n'est clairement pas multitâches... - Giphy DR

Tout Parisien qui se respecte a déjà prétendu être « overbooké » pour éviter de participer à un déménagement, la fête des voisins ou encore la visite de mamie à la maison de retraite…


« Encore un terme emprunté à l’Anglais », râleront les puristes de la langue Française. Et ils n’auront pas tort, rien que dans le monde de l’entreprise, les anglicismes sont nombreux. On préfèrera « deadline » à « échéance », « checker » pour « vérifier » ou « week-end » notre terme professionnel préféré…


Bref, on peut se demander pourquoi utiliser un mot anglais quand l’équivalent existe en Français et en particulier quand la traduction est plutôt mauvaise comme pour « overbooké ».


En effet, employé pour se prétendre « débordé » ou « sous l’eau », ce terme n’a pas tout à fait la même signification en Anglais. S’il vient bien de l’adjectif « overbooked », il signifie au départ « sur-réservé » et s’emploie plutôt pour parler de vols en avion…


Donc plutôt que de vous prétendre « sur-réservé » comme un vol Paris-New York avant Noël en pleine période de grève, vous pouvez employer le véritable terme anglais « overwhelmed », son équivalent en Français « débordé » ou « embesogné » en Français chic.


Bon quoiqu’il en soit, personne ne vous croira, mais vous aurez essayé…

  • Facebook
  • Instagram