Chez ma tante

Saviez-vous que tous les Français ont une tante qui travaille dans une banque ? Et ça n'est pas un fake...

Photo Chez ma tante expression Crédit municipal de Paris, Chez ma tante
Chez ma tante. Enfin une banque qui accepte tous les clients, une rareté - Jean Béraud 1927

Non, nous ne sommes pas en train de vous communiquer l’adresse de notre tante. Remarquez, vous passeriez plutôt un bon moment, mais bon, vu la taille de son appart, il ne faudrait pas que tous nos lecteurs viennent au même moment…

Bref, « Chez ma tante » est en fait le petit nom du « Mont de Piété » qui est lui-même le petit nom du « Crédit Municipal de Paris. » Bonne nouvelle, vous pouvez y entrer même si votre tante n’habite pas là.

Le Crédit Municipal de Paris est un établissement de prêts sur gage créé en 1637 par Théophraste Renaudot. Lorsqu'on a besoin d'argent et qu'on dispose encore de quelques objets de valeur, il est possible d’aller au Crédit Municipal de Paris mettre ses biens en dépôt en échange d'argent, avec l'espoir de les récupérer. Le terme "Mont de Piété" vient de l’italien Monte di pietà qui voulait dire « crédit de pitié ». « Chez ma tante » est une expression pudique qu’utilisaient les personnes qui ne voulaient pas dire qu’elles avaient recours au mont de piété et qui expliquaient leur rentrée d’argent par un apport de la famille, une tante éloignée en général. L’oncle d’Amérique n’existait pas encore… A noter, qu'un très beau vestige d'une tour de l'enceinte de Philippe Auguste est visible dans la cour sur votre gauche.

Chez ma tante expression Crédit municipal de Paris
Pile en face, c'est un bout de tour de la muraille de Philippe Auguste - by Roger(S)

La culture sur le terrain : Le crédit municipal de Paris


Pour une fois qu'une banque est accueillante, il ne faut pas hésiter à y aller.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram