L’Art sur l’eau ou l’art du papier marbré

Quand ?

A partir du XIIème ou du XVème siècle selon la région


Où ?

Au Japon et en Turquie


Qui ?

Ce mouvement ne compte pas vraiment de stars cotées…


gif art ebru, gif art eau, gif garip ay, art sur l'eau, papier marbré, art turc, suminagashi, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Quoi ?

Pour faire simple, le papier marbré est une technique artistique qui consiste à créer son motif sur l’eau avant d’y apposer une feuille pour que l’encre s’y transfère.


Il existe deux approches de papier marbré : le Suminagashi et l’Art ébru. La première naît au Japon au XIIème siècle et signifie littéralement « encre noire (sumi) qui flotte sur l’eau en mouvement (nagashi) ». Pour cette technique, il faut de l’eau pure sur laquelle on laisse couler des gouttes d’encre de Chine pour créer différents cercles avant de souffler pour créer des motifs aléatoires. En soufflant doucement, pas comme sur des bougies d’anniversaire… Il faut ensuite apposer du papier japonais pour y transférer le motif, non pas qu’il faille faire du racisme de papier, mais ce papier fait à la main serait plus absorbant que la moyenne, facilitant l’impression.


Ce papier marbré voyage à travers l’Asie centrale et arrive en Turquie au XVème siècle où la technique évolue pour devenir l’Art Ebru, signifiant nuage. L’eau n’est plus pure puisqu’on y ajoute des matières grasses, le papier est également différent et ce n’est plus de l’encre de Chine mais des pigments mélangés à de la bile de bœuf qui sont déposés sur l’eau. Très appétissant… Bref, ça reste de la peinture sur l’eau mais toute la technique est revue à la Turque. L’Art Ebru est classé au patrimoine immatériel de l’UNESCO depuis 2014.


Ce papier marbré était généralement utilisé pour les reliures des livres mais également pour que les documents officiels ne soient pas falsifiables. S’il était à la pointe de la tendance à l’époque des ornementations et de la calligraphie avec ses motifs de fleurs et de feuillages, l’Art Ebru classique est de moins en moins pratiqué. Il faut dire que les petites fleurs ne sont plus très prisées… Cependant, certains artistes modernes se réapproprient cette technique pour préserver cette forme d’art et l’adapter aux goûts de l’Art contemporain.



Un artiste sort malgré tout du lot : Garip Ay. Loin de se limiter aux motifs marbrés classiques, il parvient à recréer des tableaux classiques sur l’eau. L’artiste s’est ainsi attaqué à La nuit étoilée de Van Gogh, au Cri de Munch, La Création d’Adam de Michel Ange et même à des affiches de films ou de séries.


Combien ?

Le papier marbré n’a pas une cote particulière dans l’Art contemporain et la valeur des œuvres anciennes n’est pas facile à trouver… Ce que l’on peut vous dire c’est que vous pouvez trouver des ateliers pour apprendre la technique turque ou la technique japonaise à partir de 50€. Une œuvre d’art faite maison c’est encore mieux qu’une œuvre cotée à plusieurs millions. Ou pas…


Le saviez-vous ?

L’artiste Garip Ay partage son art sur youtube à travers des vidéos totalement hypnotisantes On y découvre en live la technique de l’art sur l’eau et le résultat sur papier.








  • Facebook
  • Instagram