Se prendre un râteau

Saviez-vous que la pelle et le râteau étaient des outils très importants pour la séduction ?


se prendre un rateau, gif rateau, gif prendre rateau, expression déception amoureuse, expression rejet amoureux, expression séduction ratée, enrichir son vocabulaire, définition, origine expression, la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple
Pas très agréable cette activité... - Giphy droits réservés

Il y a parfois des expressions qui remontent à l’Antiquité avec des origines latines complexes, et puis il y a les expressions plus imagées qui ne permettent pas moins de briller en société.


Si vous n’êtes ni Monica Bellucci, ni Brad Pitt, vous vous êtes sûrement déjà pris un râteau dans votre vie. Et on ne dit pas ça parce que ces acteurs ont les moyens d’embaucher des jardiniers mais parce que leur beauté et leur charisme doivent leur ouvrir pas mal de portes. Sans parler de leur compte en banque…


Bref, « se prendre un râteau » est une expression imagée permettant de dire de façon poétique, ou pas, que l’on a échoué à séduire. Cette expression naît dans les années 1990. Trois explications plus ou moins scabreuses justifient le choix du râteau plutôt que d’un autre outil :


· Elle serait issue d’un gag récurrent du cinéma muet où un jardinier se prend littéralement le manche d’un râteau en pleine face en marchant dessus.

· Le râteau rappellerait le verbe rater et par extension se prendre un râteau signifierait rater son coup.

· La pelle et le râteau sont deux outils qui fonctionnent bien ensemble et puisque l’on dit « rouler une pelle » quand la séduction est bien avancée, pourquoi pas parler de râteau quand il n’y aura pas de baiser…


Si un de vos proches vous annonce s’être pris un râteau, vous pourrez désormais lui expliquer l’origine de l’expression comme lot de consolation. Bon, nous ne garantissons pas que vous soyez très bien reçu…



👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇

  • Facebook
  • Instagram