« Sauver ou Périr » : les Pompiers de Paris

Saviez-vous que l'on doit la création des pompiers de Paris à Napoléon 1er après que celui-ci ait failli être transformé en cochon grillé en 1811 ?

Photo pompiers de Paris, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
Les premiers uniformes des pompiers de Paris. Pas vraiment pratique pour éteindre un feu ou montrer leurs muscles lors du bal du 14 juillet...

Voilà une devise qui force le respect. Notons d’ailleurs que du coup, il vaut mieux « sauver », c’est plus sûr, mais là n’est pas notre propos. Les Pompiers de Paris sont une des légendes de Paris. Déjà, la plupart des Parisiens aiment les Pompiers qui dévouent leur vie à sauver celle des autres.


Et que dire des nombreuses Parisiennes qui hésitent rarement à jeter un petit coup d’œil à l’intérieur de la caserne lorsqu’elles passent devant… Mais intéressons nous plutôt à leur histoire.

La lutte contre le feu a toujours été un sujet de préoccupation pour les habitants de Paris. Il faut dire que pendant des siècles, les maisons étaient en bois et il ne fallait pas laisser trainer ses mégots allumés… Chaque propriétaire était responsable de la lutte contre le feu s’il survenait.


A partir du XVIème siècle, la lutte commence à s’organiser avec la mise en place d’un guet de nuit réalisé par les habitants, puis la fourniture de seaux dans divers endroits de la ville. Autant dire que l’efficacité n’était pas loin d’être la même que celle d’un serveur Parisien à une terrasse en été. Proche du néant...


François Perrier construit les premières pompes à eau, non gazeuse, en 1722. C'est le début de la modernisation de la lutte contre le feu à Paris

Le premier tournant intervient sous Louis XIV avec la construction des premières Pompes à Incendie par François Dumouriez du Perrier. L’histoire ne dit d’ailleurs pas s’il pulvérisait de l’eau gazeuse mais ça, c’est un autre sujet. En 1722, il fonde la compagnie des gardes des pompes du Roy. Paris possède alors 17 pompes et 8 brigades.

Le second tournant intervient sous le règne de Napoléon Ier. Il assiste à un mariage à l’ambassade d’Autriche, à South Pigalle, et là c’est le drame. Un incendie se déclare, il y aura plus de 300 morts et Napoléon lui-même faillit y rester. Le 18 septembre 1811, il crée le Bataillon des Sapeurs-Pompiers de Paris.


Suite à l’extension de Paris en 1860, le bataillon se développe et devient un régiment en 1866. D’abord exclusivement en charge de la lutte contre l’incendie, le champ d’intervention des pompiers va évoluer et ils vont progressivement être en charge des premiers secours. Il s’agit aujourd’hui d’un corps polyvalent qui secoure les parisiens, avec un très large spectre d’intervention.




La culture sur le terrain : Les adresses des Pompiers de Paris


Nous vous proposons sur notre carte quelques lieux de Paris qui gardent la mémoire de cette riche histoire.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram