Héroïnes romantiques au Musée de la Vie romantique

Saviez-vous que pour devenir un expert en héroïne, il faut aller au Musée de la Vie romantique ? On ne parle pas de drogue mais de stars féminines…


  • Du 6 avril au 4 septembre 2022

musée vie romantique, héroines romantiques, féminité art, réprésentation féminin, courant romantique, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées
Le selfie sans téléphone, c'est tout un concept... - Expo Héroïnes romantiques au Musée de la Vie romantique - Photo by Roger(S)

On dit souvent que le genre féminin a été mis de côté par l'Histoire, et en général il faut bien avouer que c'est plutôt vrai. Pourtant, certains artistes se sont intéressés aux femmes : les romantiques.


On entend déjà les mauvaises langues râler : « des romantiques qui s’intéressent aux femmes, ça promet… ». Nous ne pourrons leur donner qu’à moitié tort. En effet nous parlons du courant artistique du Romantisme en vogue au XIXème siècle et pas d’hommes romantiques dans le but de draguer. Cela dit, il faut bien admettre que la plupart des œuvres présentées dans cette exposition ont été réalisées par des hommes. Et qui dit vision d’un point de vue masculin, dit forcément une certaine érotisation inutile…


En effet, les légendes qui plaisent aux romantiques finissent toujours mal et souvent par la mort de l’héroïne. Celle-ci est souvent représentée vacillante, mourante, logique, et la poitrine dénudée, moins logique. Allez savoir pourquoi, les romantiques semblaient tenir à faire à ces belles défuntes des seins qui défient la gravité… Une esthétisation de la mort très classique pour ce courant artistique.


D’autres points communs relient les 80 œuvres présentées dans l’exposition. Les artistes représentent les héroïnes avec certaines caractéristiques communes telles que la pâleur de leur peau, ou des vêtements fluides et souvent blancs. Le regard masculin leur prête également des qualités supposées représenter la féminité telles que la fragilité, le dévouement ou encore la sensibilité. Ce qui correspond à toutes les femmes, ou pas…


Les femmes choisies par les romantiques ne sont pas prises au hasard. Qu'elles aient marqué l'Histoire, la mythologie ou la littérature, ces héroïnes incarnent la force des passions chères aux romantiques. On parle ici de Jeanne d'Arc, Marie Stuart, Héloïse, Juliette ou encore Sappho…


Bon, si comme nous vous ne connaissez pas par cœur la vie de ces différentes héroïnes, rassurez-vous, le musée est là pour nous les rappeler. Différents cartels reviennent sur les légendes entourant tous ces personnages pour nous permettre de profiter au mieux de l'exposition.


Le truc en plus :

Dans les années 1820, les œuvres de Shakespeare connaissent un succès tardif en France mais puissant. On retrouve ainsi plusieurs héroïnes du dramaturge dans les peintures françaises. Ne manquez pas Roméo et Juliette au tombeau des Capulets par Eugène Delacroix. Dans cette toile, l’artiste doit représenter la fausse mort de Juliette qui entrainera le suicide de Roméo puis la véritable mort de Juliette par suicide également. Bon, vous l’aurez compris, la scène se passe juste avant la mort tragique des deux héros…







Musée de la Vie romantique

16 rue Chaptal, 75009 Paris

Entrée : 9€ - tarif réduit : 7€

Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Fermé le lundi




  • Facebook
  • Instagram