Pendre la crémaillère

Saviez-vous que pendre la crémaillère est une tradition qui remonte au Moyen-Âge ?

Photo Pendaison de crémailère, enrichir son vocabulaire, définition, origine expression
En même temps il ne fallait pas nous inviter... - DR

Nous avons tous dans notre entourage des personnes passionnées qui ne manquent pas une occasion de vous faire partager leur passion. Pour certains c’est le sport, pour d’autres sa collection de pots de Nutella vides des années 50 ou encore la passion de la langue française.


Ces derniers sont faciles à reconnaitre en général, ce sont eux qui utilisent des mots que l’on ne comprend pas ou qui arrivent avec une sorte de grande tringle métallique lorsque vous les invitez à la pendaison de crémaillère de votre nouvel appart. Car pour eux, les mots ont une valeur et un sens. Si vous leur dites de venir pour votre pendaison de crémaillère, ils viennent avec une crémaillère car ils savent ce que cette expression veut dire.


Elle remonte à une tradition du Moyen-Âge qui voulait qu’à la fin de la construction d’une maison, le propriétaire invitait toutes les personnes ayant participé au chantier à un repas pour fêter la fin des travaux. Notons au passage qu’à l’époque les travaux devaient finir à l’heure et que les relations avec les entreprises de bâtiment étaient bonnes parce qu’aujourd’hui, on n’a pas forcément envie d’inviter l’électricien que l’on a attendu pendant 6 mois…


A cette époque où les plaques à induction et les fours vapeurs étaient rares, la cuisson se faisait dans des marmites pendues sur une barre au fond de la cheminée, la crémaillère. Celle-ci était la dernière chose que l’on mettait d’où cette expression « Pendaison de crémaillère » qui désigne le repas et par extension la fête d’installation dans un nouveau logement.

N'OUBLIEZ PAS VOTRE SHOT DE CULTURE HEBDOMADAIRE

AVEC NOTRE NEWSLETTER

  • Facebook
  • Instagram