Le temps, dit Les vieilles et La lettre, dit Les jeunes de Goya

Découvrez les secrets des deux toiles les plus mythiques du peintre espagnol Goya : Les Jeunes et Les Vieilles.



Habituellement nous analysons plutôt une œuvre à la fois. Ben oui, ça demande déjà suffisamment de travail comme ça… Mais bon, si Goya a peint Les jeunes et Les vieilles, difficile de ne pas les analyser en regard l’une de l’autre. Surtout qu’il les a probablement peintes ensemble, comme un diptyque.


On pourrait croire que ces deux duos représentent les mêmes femmes avec un peu, ou plutôt beaucoup, d’années d’écart. Avec des dimensions identiques et des noms qui se répondent, ces toiles semblent former une paire. Pourtant ce n’est qu’au milieu du XIXème siècle qu’un faussaire a modifié le nom des toiles et agrandi la toile des vieilles pour parfaire l’illusion de cette association. Initialement plus petite, la toile des vieilles est peinte en premier par Goya et s’intitule Le temps, tandis que la seconde se nomme La lettre.


Tant pis, puisque nous sommes lancés, voyons les secrets de ces deux œuvres mythiques de Goya.


Le Temps, dit Les Vieilles :


Des visages cadavériques

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Les yeux cernés qui s’enfoncent dans leurs orbites, une bouche édentée cachée derrière un nez tombant, des corps décharnés, les deux femmes ne sont pas seulement vieilles, elles sont cadavériques. Abîmées par le temps, elles semblent décrépies malgré leur maquillage et leurs bijoux.



L’ange au balai

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Si les deux femmes semblent trop absorbées pour remarquer le personnage derrière elle, difficile pour nous d’en faire autant. A vrai dire il faudrait vraiment être bigleux… Cet ange avec un balai n’est pas le Saint patron des femmes de ménage mais Chronos, une allégorie du temps qui passe et qui s’apprête à balayer les deux vieilles dames.


Un miroir mystérieux

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Alors que la femme en blanc semble serrer contre elle ce qui est peut-être un portrait de jeunesse, la femme en noir, qui est probablement sa servante, lui tend un miroir au dos duquel il est inscrit « Que tal ? ». Notons pour les moins bilingues d’entre nous que cela signifie « Comment ça va ? ». Cela pourrait représenter la vanité de ce personnage qui s’accroche au souvenir de sa beauté et admire son reflet plutôt que d’accepter le temps qui passe. Le temps qui est représenté avec un balai juste derrière elles, comme nous venons de le dire. Et oui, il faut suivre un peu…


Des apparats lourds de sens

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Alors que la femme en noir porte les atours typiques de l’Espagne du début du XIXème siècle, la seconde est richement vêtue à la mode française. Sans vouloir tirer de conclusions trop hâtives, il est probable que la première soit au service de la seconde. Si les énormes boucles d’oreilles ajoutent de la lourdeur aux apparats qui pèsent sur le corps frêle de cette vieille femme, c’est surtout la flèche en diamants piquée dans les cheveux qui nous intéresse. En effet, elle est identique à celle portée par Marie-Louise de Bourbon-Parme, la reine d’Espagne, dans un portrait peint par Goya en 1800. L’œuvre prendrait alors un tout nouveau sens, symbolisant un régime politique en péril. Au moment où l’artiste peint Le temps, la noblesse espagnole a fui, effrayée par l’arrivée de Napoléon Ier qui a mis son frère sur le trône. On n’imaginait pas Napoléon chasser la monarchie avec des ailes et un balai mais pourquoi pas…


La lettre, dite Les jeunes :


Un chien délaissé et des lavandières ignorées

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Que ce soit le chien qui tente d’attirer son attention à ses pieds ou les lavandières qui frottent le linge sous le soleil ardent, rien ne semble déconcentrer cette jeune aristocrate de la lettre qu’elle tient dans sa main. Plongée dans sa bulle, elle n’accorde pas plus d’attention à sa servante qui la protège tant bien que mal du soleil avec une ombrelle. Cette toile est en fait une satire, montrant une jeune femme qui préfère se focaliser sur des futilités plutôt que d’être à l’écoute de ce qui l’entoure.


Une déclaration romantique, ou pas…

peinture temps, vieilles de goya, peinture lettre, jeunes de goya, analyse de toile, secret d'oeuvre, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Bon, on pourrait se dire qu’il s’agit d’une lettre de la plus haute importance, ou que la jeune femme est folle amoureuse. Cela justifierait un peu son attitude envers les autres. Pourtant, la main sur la hanche et l’air satisfait, elle semble plus amusée que conquise par la déclaration de son prétendant. Presque dédaigneuse, elle représente la vanité liée à la jeunesse et à la beauté.




Bonus pour briller en société :

Ces deux toiles sont à découvrir au Palais des Beaux-Arts de Lille. Pour la petite anecdote, c’est au départ au Louvre que l’on aurait dû les admirer. En effet, en 1836, le roi Louis-Philippe achète ces œuvres pour la galerie de peintures espagnoles du musée parisien qu’il inaugure deux ans plus tard. Mais lorsqu’il fuit en Angleterre à cause de la Révolution de 1848, il les emporte avec lui. Ces toiles seront donc vendues après sa mort, permettant au musée lillois de les acheter en 1874. De quoi rendre les Parisiens jaloux…


Copyrights :

Francisco Y LUCIENTES GOYA, Les Jeunes ou La Lettre, Palais des Beaux-Arts de Lille

Rmn- R -Grand Palais / Stéphane Maréchalle

Francisco Y LUCIENTES GOYA, Les Vieilles ou Le Temps, Palais des Beaux-Arts de Lille

- Rmn-Grand Palais / Stéphane Maréchalle


Vous avez aimé cet article ? Ou pas ?

👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇

  • Facebook
  • Instagram