Secrets érotiques de l’Art

Saviez-vous que certaines œuvres qui semblent innocentes peuvent être secrètement érotiques ?


balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques
Euh... Désolés, on dérange visiblement... - Léda et le Cygne de Véronèse

En principe vous êtes capables de reconnaître de vous-même les œuvres érotiques sans notre aide. Ben oui, que ce soit Le Baiser d’un couple dénudé par Rodin ou les corps nus en pleine action d’Hercule et Omphale de Boucher, il n’est pas difficile de voir la tension sexuelle de certaines œuvres d’art.


Pourtant tout n’est pas si simple, certains artistes se font un plaisir de brouiller les pistes… Et il y a des surprises dans les deux sens. Tandis que certains artistes cachent de l’érotisme dans des scènes qui semblent totalement innocentes, d’autres au contraire créent des œuvres qui semblent liées à la sexualité alors qu’il n’en est rien. Alors, saurez-vous différencier les œuvres érotiques des œuvres « innocentes » ?


Voici notre quizz en 7 œuvres pour devenir un expert de l’érotisme dans l’art. Érotique ou pas érotique ? Décelez tous les secrets sensuels des œuvres d’art :


Les hasards heureux de l’escarpolette de Fragonnard

Réponse : Érotique

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Si la représentation d’une jeune femme faisant de la balançoire dans un jardin fleuri ne paraît pas très sensuelle de prime abord, une petite analyse nous permet rapidement de changer d’avis. En effet, on voit que la jeune femme jette sa chaussure laissant voir sa cheville, un élément très érotique à l’époque. De plus, elle la lance en direction d’un homme en bonne position pour admirer ses jambes, voire regarder sous ses jupons, qui semble tomber à la renverse dans les fleurs, perturbé par cette vision. Sur la gauche, un enfant ressemblant à un putto, c’est-à-dire un chérubin joufflu et ailé symbolisant l’amour, pose son index sur sa bouche pour nous dire « chut ». Ce dernier indice nous invitant à taire ce que l’on voit laisse à penser que l’homme poussant la balançoire est le mari trompé et que celui tombant à la renverse est l’heureux amant. Une scène bien plus érotique que prévu…


Princesse X de Brancusi

Réponse : Pas érotique

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

On entend déjà les mauvaises langues se moquer : « Euh, les gars, là c’est quand même clairement un phallus, vous êtes sûr que ce n’est pas érotique ? ». Cette œuvre fait scandale en 1920 lorsqu’elle est présentée au Salon. Signac, Président du Salon se plaint à Brancusi de ne pouvoir faire défiler le Ministre « devant des paires de couilles » et déplace l’œuvre vers une place moins centrale avant de la cacher pour la venue du Ministre puis de la retirer, suite à une plainte du Conseil d’État pour offense à la morale. Pourtant l’artiste n’aura de cesse de nier cette analogie. Nommée Princesse X, son œuvre est censée être un portrait de Marie Bonaparte et représenter « l’essence même de la femme ». De là à dire que Marie avait une tête de bi**, il n’y a qu’un pas que nous ne franchirons pas…


L’extase de Sainte Thérèse d’Avila de Le Bernin

Réponse : Religieusement érotique

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Les représentations de la passion religieuse et de l’union avec Dieu pour les femmes pieuses passent étonnamment par la jouissance et l’extase. Cette sculpture en est un parfait exemple : Sainte Thérèse s’offre à la lance de l’ange. Comme le dit Jacques Lacan, psychiatre, « disons quand même le mot {…} elle jouit ». Un orgasme à l’idée de retrouver Dieu, c’est quand même perturbant cet érotisme religieux…


Inside Red Cana de Georgia O’Keeffe

Réponse : Érotique pour tout le monde sauf l’artiste…

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Et oui, l’érotisme n’est pas présent uniquement chez les artistes masculins. Cette femme peintre américaine, récemment exposée au Centre Pompidou, ne peignait pas les fleurs en bouquet comme on avait l’habitude de les voir dans les natures mortes, elle les représentait en gros plan. Les pétales deviennent une piste d’atterrissage qui nous invitent à pénétrer la fleur que l’on regarde du point de vue d’un insecte pollinisateur. Si l’on transpose ce point de vue vers le sexe féminin, une analogie classique de la fleur, l’érotisme de la toile semble assez évident. Pourtant O’Keeffe rejettera toujours l’interprétation érotique que les critiques feront de son travail.




L’incrédulité de Saint-Thomas de Caravage

Réponse : Étrangement érotique

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Trois gars qui retrouvent en pleine nuit leur copain mort une semaine avant, a priori ça ne déborde pas d’érotisme. Dans la Bible, le Christ ressuscité se présente aux apôtres puis revient 8 jours plus tard pour Thomas qui n’était pas là. Vous connaissez peut-être l’expression « Je suis comme Saint-Thomas, je ne crois que ce que je vois », elle vient de là. Pour convaincre son ami, Jésus aurait dit à Thomas d’avancer sa main pour lui faire constater la plaie attestant de son identité et de sa résurrection. On ne sait pas si Thomas a eu besoin de réellement toucher la plaie pour être convaincu mais Caravage le représente avec un doigt pénétrant carrément la plaie. Les représentations de Jésus retrouvant Marie-Madeleine sont beaucoup plus froides avec chez Titien un Christ qui s’éloigne lorsque celle-ci s’approche de ses attributs, lui déclarant « Tu ne me touches pas ». Il y a de quoi se poser des questions sur les penchants que les peintres prêtaient à Jésus…


Léda et le Cygne de Véronèse

Réponse : Violemment érotique

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Dans la mythologie antique, le Dieu des dieux, Jupiter cher les Romains ou Zeus chez les Grecs, a la fâcheuse habitude de se métamorphoser pour séduire ses conquêtes. Vous nous direz, il faut ce qu’il faut pour pécho… C’est-à-dire conclure, coucher ou forniquer pour les moins jeunes d’entre nous. Sauf qu’on ne parle pas de mettre un peu de maquillage ou un toupet pour sa photo Tinder mais bien de se transformer en un autre être pour dissimuler sa véritable identité. Ce qui s’appelle alors un viol normalement… L’érotisme prêté à ces représentations est tout de suite plus discutable. En plus, dans cette œuvre Léda est séduite par un cygne, ce qui peut paraître choquant. Mais quand on voit que Tintoret représente Danaé faisant l’amour avec une pluie d’or ou que Le Corrège peint Io en plein ébat avec un nuage, on peut en conclure que les peintres mettaient de l’érotisme un peu partout…


Thérèse rêvant de Balthus

Réponse : A débattre

balthus, véronèse, brancusi, le bernin, o'keeffe, caravage, fragonnard, érotisme art, érotisme caché, détail érotique, érotique art, oeuvre érotique, secret érotique art, secret érotique oeuvre, interprétation oeuvre, analyse oeuvre érotique, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques

Cette jeune fille rêvassant est l’une des toiles les plus controversées du XXème siècle. En effet, l’artiste peintre Balthus aimait beaucoup représenter des adolescentes et les plaçait souvent dans des postures plus ou moins malsaines. Si tout le monde prête à cette toile un érotisme assez évident, l’artiste a toujours démenti et indiqué que ces projections perverses venaient du spectateur et non de son œuvre. Précisons que ses modèles ont toutes assuré que l’artiste ne leur avait jamais rien fait de « déplacé », elles se souviennent toutes d’avoir été à l’aise avec l’artiste. Balthus gardait une certaine distance, après avoir dessiné des croquis d’après modèle, il allait s’isoler seul pour peindre. L’érotisme de la toile reste donc à débattre…


Sources :

Le corps des femmes dans l'art de Laure Adler, chez Albin Michel

Merci de ne pas toucher, Websérie produite par Arte et écrite par Hortense Belhôte


Copyrights :

Léda et le Cygne de Véronèse - 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot

Les hasards heureux de l’escarpolette de Fragonnard - Trustees of The Wallace Collection, London / Jean-Honoré Fragonard

Princesse X de Brancusi - Succession Brancusi - All rights reserved (Adagp) - Crédit photographique Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

L’extase de Sainte Thérèse d’Avila de Le Bernin - Livio Andronico – Wikimedia

Inside Red Cana de Georgia O’Keeffe - Christie’s Images/Bridgeman Images. - Georgia O’Keeffe Museum

L’incrédulité de Saint-Thomas de Caravage - tous droits réservés

Léda et le Cygne de Véronèse - 2010 RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Gérard Blot

Thérèse rêvant de Balthus - tous droits réservés




👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇

  • Facebook
  • Instagram