top of page
  • Facebook
  • Instagram

Protohistoire


expo mike kelley, expo bourse de commerce, expo ghost and spirit, top expo, choisir expo, expo paris, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées, la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple

Si vous n’avez pas trop dormi au collège, vous vous souvenez peut-être que la Préhistoire couvre la période comprise entre l’apparition de l’Homme et l’apparition des premiers écrits, évènement majeur qui marque le début de l’Histoire.


La préhistoire s’étend globalement d’il y a 2,8 millions d’années à 3 300 ans avant Jésus-Christ. En toute logique, l’Histoire devrait donc directement succéder à la Préhistoire. Oui, mais ça c’est la théorie.


Plus fort que la Préhistoire, il existe également la Protohistoire. Bon, là vous vous dites peut-être un peu comme nous, que vous ne voyez pas trop où va se glisser cette période. Pourtant il va bien falloir lui faire une place dans la frise chronologique…


« Proto » signifiant « premier », la Protohistoire désigne la première Histoire, c’est-à-dire la période située entre la Préhistoire et l’Histoire.


En effet, lorsque l’écriture apparait, celle-ci n’est pas spontanément utilisée partout simultanément. Il existe donc une période pendant laquelle certains peuples n’ont pas encore l’écriture et ne peuvent donc raconter leur propre histoire, mais apparaissent dans les écrits d’autres peuples.


C’est l’histoire de ces peuples sans écritures, mentionnés par des écrits d’historiens contemporains que l’on nomme la Protohistoire. On y retrouve par exemple les Gaulois d’avant la conquête romaine, qui sont décrits par des auteurs en grec ancien ou en latin.

Comments


bottom of page