top of page
  • Facebook
  • Instagram

Les mauvais "crush" de l'histoire


Photo odeurs célébrités, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
👆 Il y a Henri IV qui a du passer il n'y a pas longtemps...

Il faut avouer que c'est toujours sympa de croiser une star dans la rue. Le problème c'est qu'à part jamais ça n'arrive pas souvent de croiser Brad Pitt ou Angèle.


Pour les personnages historiques, c'est encore pire. Il n'y a strictement aucune chance de croiser Henri IV ou Victor Hugo au détour d'une rue. En même temps, on ne connait pas beaucoup de personnes qui rêvent de les rencontrer...


Et puis, pour être honnête, l'Histoire des Grands Hommes omet de préciser leurs petits travers...


Comme pour les applis de rencontre, il y a ceux qui sont mieux en photo et qui sont clairement des mauvais crush... 😬



👉 Henri IV : mauvais crush

Même si le bon roi Henri pourrait nous sembler sympathique, disons que ce n’est pas pour sa barbichette qu’on le comparait à un bouc… Avec une hygiène aussi approximative, il est clair qu’il vaut mieux avoir Henri IV en photo que dans son salon…



👉 Marcel Proust : mauvais crush

Même si inviter Marcel et ses madeleines de Proust au goûter peut sembler une bonne idée, il faut savoir qu’il y a des chances qu'il soit difficile de s'en débarrasser. En effet, Proust a vécu chez ses parents jusqu’à 35 ans. Un vrai Tanguy.



👉 Napoléon Bonaparte : mauvais crush


Bon, Napoléon a souvent été idéalisé comme un héros de guerre au charisme remarquable. Du coup, ça donne pas mal envie de faire sa connaissance… Sauf que quelques détails pourraient vous faire changer d’avis.


Déjà, il avait la fâcheuse manie de tirer très fort les oreilles des personnes qu’il appréciait. Les faire hurler de douleur le faisait rire parait-il… Drôle de marque d’affection, vous en conviendrez.


Et en plus, il avait un rapport à l’hygiène assez particulier, notamment concernant sa sexualité. Il aimait les odeurs fortes et avait demandé à Joséphine dans un courrier : "Ne te lave pas, j’accours et dans huit jours je suis là". Charmant…


Comments


bottom of page