Parisiennes citoyennes ! au Musée Carnavalet

Saviez-vous que l’émancipation des Parisiennes avait débuté en 1789 ?


  • Du 28 septembre 2022 au 29 janvier 2023

expo parisiennes citoyennes, expo féministe, émancipation femmes paris, expo révolution féministe, musée carnavalet, top expo, choisir expo, expo paris, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées, la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple
On aurait pas dit mieux... - Expo Parisiennes citoyennes au Musée Carnavalet - Photo by Roger(S)

Après une petite introspection, le Musée Carnavalet a réalisé qu’il n’avait organisé que 10 expositions consacrées à des femmes depuis les années 80. Il tente donc de se rattraper un peu avec celle-ci.


Cette exposition s’intéresse à l’émancipation des femmes de 1789 à 2000. Et avec plus de 300 objets allant de l’affiche à l’œuvre d’art en passant par des archives et manuscrits présentés, autant dire que le parcours est plutôt dense.


Le point de départ de l’exposition est la Révolution française. Avec la Déclaration des Droits de l’homme et du citoyen, 1789 marque en effet un véritable tournant mais les droits des citoyennes restent à la traine. Le parcours retrace les luttes menées par les femmes à Paris pour leur émancipation depuis lors, jusqu’en 2000 avec la loi sur la parité.


L’exposition présente ainsi les moments marquants de cette évolution comme la période des suffragettes et de la lutte pour le droit de vote, la réforme vestimentaire et le droit de porter le pantalon ou encore la naissance du Planning familial et la lutte pour le droit à l’avortement.


Les témoignages et récits de vies nous présentent des femmes ayant marqué l’Histoire comme Caroline Rémy, la première femme journaliste ou Rosee Zehner, une militante communiste mais aussi des anonymes. On y retrouve de nombreux objets exposés pour la 1ère fois ainsi que des œuvres d’artistes plus connues comme la sculptrice Camille Claudel ou la street-artiste Miss Tic.


Parmi toutes les pépites présentées dans l’exposition, arrêtez-vous devant la sculpture de Nikko de Saint Phalle. Bon, à première vue, ce n’est qu’un magma informe assez peu ragoutant, pourtant l’histoire de cette œuvre lui donne tout son intérêt. En effet, l’artiste l’a réalisée en tirant sur une cible en plâtre qui représentait son père, un père qui l’avait violée à ses 11 ans.


Le truc en plus :

Tout au long de l’exposition, de petits dessins caricaturaux ponctuent le parcours avec quelques explications de contextualisation. Si ces panneaux sont surtout pensés pour les enfants, ils donnent l’essentiel des informations de façon simplifiée à tous ceux qui n’auraient pas le courage de lire tous les cartels de l’exposition. En tout cas, nous, on a trouvé ça bien pratique…


Musée Carnavalet

23 Rue de Sévigné, 75003 Paris

Entrée : 11€ - tarif réduit : 9€ - gratuit -18 ans

Entrée libre pour les collections permanentes

Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Fermé le lundi




  • Facebook
  • Instagram