Archive : Le Théorème de Narcisse d’Othoniel au Petit Palais

Découvrez la dernière exposition de Jean-Michel Othoniel, l’artiste de la boule colorée qui investit les collections et le jardin du Petit Palais.


  • Du 28 septembre 2021 au 2 janvier 2022

expo othoniel, expo gratuite petite palais, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées
Sympa la piscine, ou pas... - Le Théorème de Narcisse par Othoniel au Petit Palais - By Roger(S)

Jean-Michel Othoniel fait partie de ces artistes que l’on connait parfois sans le savoir. Si vous êtes déjà passé près du métro Palais Royal, vous avez probablement aperçu le Kiosque des noctambules, une œuvre faite de boules de verre colorées.


Et bien cette sortie de métro originale signée Othoniel est tout à fait représentative du style de l’artiste. Bon, même s’il fait parfois des briques à la place des boules, vous avez compris l’idée…


Invité par le Petit Palais, Othoniel investit le musée avec plus de 70 nouvelles œuvres à découvrir gratuitement, formant sa plus grande exposition depuis sa rétrospective en 2011 au Centre Pompidou. Pour l’occasion, l’artiste a habillé les collections permanentes du musée, son jardin et est allé jusqu’à relooker l’escalier de l’entrée d’une cascade de briques bleues. Un véritable expert en Lego®…


Dans les jardins, on découvre d’étonnants lotus dorés, de drôles de colliers d’arbre et six nœuds d’argent, des œuvres qui reflètent le monde qui les entoure. Cet hommage à Narcisse, épris de son reflet, vient questionner le rapport de l’Homme à son image.


Au-dessus de l’escalier menant à l’étage inférieur, on retrouve La Couronne de la Nuit, une sorte de lustre géant qui rappelle le Kiosque des noctambules. On est loin du lustre démodé de la grand-mère…



Vous tomberez ensuite nez-à-nez avec Agora qui, en hommage au mythe de la Caverne de Platon, nous invite à renouer avec le dialogue. Caché dans cette sorte de grotte, loin du jugement des réseaux sociaux et de la surveillance vidéo, l’artiste veut protéger la parole pour qu’elle se libère à l’abri des regards. Enfin, les vigiles surveilleront quand même que vous n’essayiez pas d’embarquer une brique sous le bras.


Mais la salle qui, pour nous, vaut à elle seule une visite, c’est probablement le grand hall du bas. Une rivière de briques bleues surplombées de sculptures de nœuds de boules de verre colorées y crée un jeu de reflet absolument somptueux.



Petit Palais

Av. Winston Churchill, 75008 Paris

Entrée libre

Du mardi au dimanche de 10h à 18h

Nocturne le vendredi jusqu’à 21h

Fermé le lundi




  • Facebook
  • Instagram