Les œufs de Pâques de Fabergé

Saviez-vous que le top des œufs de Pâques n’est signé ni Michalak ni Ducasse ?

Photo Oeuf de fabergé, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
D'habitude y a des poissons en chocolat dans les oeufs de Pâques... - Oeuf de Fabergé - DR

Lors de la traditionnelle chasse aux œufs de Pâques, il y a quelques mauvaises surprises que l’on souhaite tous éviter. Les mini-œufs en sucre plein de colorant, qui ont un intérêt gustatif franchement limité, les petits œufs à la liqueur, qui ne plaisent pas franchement à tout le monde, et les œufs de poule peints, ok c’est joli mais bon, nous on veut du chocolat.


Cependant, s’il y a bien un œuf que l’on rêverait tous de trouver, c’est l’œuf de Fabergé. Si vous ne connaissez pas ce chocolatier, c’est normal, il s’agit en réalité d’un bijoutier. Les Fabergé sont à l’origine une famille française, ayant émigré en Russie à la suite de la révocation de l’Édit de Nantes, qui autorisait le protestantisme. La Maison Fabergé nait ainsi en 1842 à St-Pétersbourg et se fait peu à peu une place dans le monde de la joaillerie. C’est en 1885 que le tsar Alexandre III décide d’offrir un œuf de Pâques à sa femme pour leur 20ème anniversaire de fiançailles et fait appel aux Fabergé.


A partir de là, la machine est lancée et ce sont 54 œufs qui seront réalisés pour la famille impériale. Ornés de diamants, de rubis, d’émeraudes ou d’or, ces œufs sont un symbole de luxe et un modèle d’orfèvrerie. Trois d’entre eux ont d’ailleurs été achetés par George V et appartiennent désormais à la Reine d’Angleterre.



Chaque œuf a un style bien différent, allant de l’Art nouveau au Rococo en passant par un style Louis XVI. Ils portent également des noms plus ou moins poétiques permettant de les identifier, comme l’œuf à la poule, l’œuf au pélican, l’œuf au coucou ou encore l’œuf napoléonien….


Certaines de ces pièces exceptionnelles ont malheureusement disparu lors de la Révolution russe. L’un des œufs, longtemps disparu, est d’ailleurs réapparu chez un brocanteur aux États-Unis. Celui-ci l’avait acheté pour 8 000 euros et prévoyait de le fondre pour en revendre l’or, avant de réaliser qu’il s’agissait d’une véritable œuvre d’art d’une valeur de 20 millions d’euros. Ça donne à réfléchir… Inspectez bien vos œufs de Pâques, on ne sait jamais…



N'OUBLIEZ PAS VOTRE SHOT DE CULTURE HEBDOMADAIRE

AVEC NOTRE NEWSLETTER

  • Facebook
  • Instagram