Le Musée de Cluny s’est refait une beauté

Saviez-vous que le Musée de Cluny s’était offert un ravalement de façade pour 23,1 millions d’euros ?


  • A partir du 12 mai 2022

musée cluny, musée moyen age, réouverture musée, travaux cluny, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées, collections permanentes, top musées paris, meilleurs musées parisiens
Une déco ultra moderne... - Réouverture du Musée de Cluny - Photo by Roger(S)


Cela fait maintenant 7 ans que le Musée de Cluny enchaîne les travaux pour se refaire une beauté. Entre les bâtiments vétustes, le manque d’accessibilité pour les personnes à mobilité réduite, le manque de visibilité sur la rue et un parcours peu compréhensible, il faut bien avouer qu’il y avait un peu de boulot.


C’est l’architecte Bernard Desmoulin qui a eu cette lourde charge et le résultat est plutôt bluffant. Bon, avec un budget de 23,1 millions d’euros nous aussi on peut faire de belles rénovations. Ou pas… Bref, nous vous recommandons vivement de donner sa chance à ce tout nouveau musée qui fusionne à merveille des vestiges romains, le plus ancien et le mieux conservé des hôtels médiévaux parisiens et un pavillon contemporain datant de 2018.


Évidemment rendu accessible aux personnes à mobilité réduite, c’est la base, le musée est également plus accessible d’un point de vue intellectuel. Le parcours de visite est désormais chronologique, permettant de mieux contextualiser les différentes pièces présentées.


On commence la visite par la découverte du Frigidarium, un vestige des thermes gallo-romains datant du Ier et IIème siècle et le des monument romain le mieux conservé au nord de la Loire. Cette salle magnifique de 14 mètres de haut accueillera également les expositions temporaires à partir de septembre 2022.


La suite de la visite est une succession de trésors et il y en a tellement que nous n’allons pas tout vous décrire… Retenons tout de même la salle de la Ste Chapelle, réunissant pour la première fois les statues et les vitraux issus de ce lieu, dont une statue de St Jean qui vient de retrouver son pied, mais aussi une sublime Vierge à l’enfant de 1495 attribuée à Jean Hey plus tard dans le parcours.


Dans la salle italienne, vous pouvez également admirer la rose d’or la plus ancienne et la mieux conservée, venue tout droit de la cathédrale de Bâle, un véritable trésor. Enfin, dans la salle des jeux pour enfants vous verrez une très belle dinette du XVème siècle en plomb, et oui, le saturnisme n’était pas une priorité à l’époque… Mais arrêtez-vous surtout sur le magnifique vitrail de Joueurs d’échecs issu de l’hôtel de la Bessée montrant un homme plus préoccupé par sa compagne de jeu que par sa stratégie…



Bon, on vous avait prévenu, c’est riche. Et ce n’est pas fini… Il faut absolument marquer un arrêt dans la chapelle de style gothique flamboyant, une des plus belles pièces de cet hôtel du XVème siècle. On y découvre des emplacements vides qui accueillaient autrefois 12 statues. On entend déjà les petits malins se dire « 12 statues dans une chapelle, c’est forcément les 12 apôtres… ». Et bien non, le commanditaire avait fait installer des statues pour les 12 personnes de sa famille qui avaient le mieux réussi selon lui. Sympa l’ambiance compet’ aux diners de famille…


Enfin, si vous voulez vraiment briller en société en racontant votre visite du Musée Cluny, ou en menant la visite pour vos proches, il faut connaître quelques-uns des trésors retrouvés par hasard et exposés à Cluny. Il y a par exemple le Pillier des nautes, retrouvé en 1711 sous Notre Dame ou encore le Trésor de Colmar enfoui par une famille juive lors de la peste noire et retrouvé dans le mur d’une maison en 1863. Exposées au début du parcours, les 21 têtes de Juda issues de Notre Dame font également partie des pièces ayant vécu de sacrées aventures. Elles ont été retrouvées en 1977 lors de travaux dans les fondations de la Banque française du commerce extérieur rue de la Chaussée d’Antin.


Mais le plus grand trésor du musée de Cluny reste sans conteste la Dame à la licorne. Cette tenture dormait dans un château de la Creuse avant d’être repérée par George Sand et sauvée en 1841 par Prosper Mérimée, alors jeune inspecteur des Monuments historiques. Elle représente les 5 sens classiques, et un 6ème sens entouré de mystère. En effet, l’inscription « Mon seul désir » sur la tente laisse à penser que ce dernier sens est lié au cœur et aux sentiments. Si l’on a longtemps lu « A mon seul désir », de nouvelles théories estiment qu’il s’agissait d’une commande de mariage et que les lettres entourant l’inscription « Mon seul désir » sont en fait les initiales des jeunes époux. Notez que le bas de la tenture a été ajouté au XIXème siècle et que la couleur est pourtant complètement passée. Comme quoi, rien ne vaut les pigments du Moyen-Âge…



Le truc en plus :

musée cluny, musée moyen age, réouverture musée, travaux cluny, que visiter à paris, oeuvre d art, musée paris, ouverture musée, expositions musées, collections permanentes, top musées paris, meilleurs musées parisiens

Lors de votre visite, ne passez pas à côté de la Cour d’Honneur. Si vous ne pouviez la manquer avant les travaux puisque c’était l’entrée du musée, son accès est désormais caché derrière le café du musée. Baptisé le Café des amis, ce lieu vaut d’ailleurs le détour pour une petite pause en terrasse à admirer les murs crénelés et les gargouilles de l’Hôtel des abbés de Cluny, un trésor du XVème siècle.

Les tables sont au soleil à partir de 12h environ.


Musée de Cluny – Musée national du Moyen-Âge

28 Rue du Sommerard, 75005 Paris

Entrée : 12€ - tarif réduit : 10€ - gratuit -18 ans

Du mardi au dimanche de 9h30 à 18h15

Nocturnes les 1ers et 3èmes jeudis du mois jusqu’à 21h

Fermé le lundi




  • Facebook
  • Instagram