Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux

Saviez-vous que vous pouviez voir des œuvres d’art dans une prison ? Et on ne parle pas des graffitis de prisonniers…


musée des arts décos, arts décos, musée des arts décoratifs, arts décoratifs, arts déco bordeaux, musée bordeaux, bordeaux, incontournable bordeaux, à voir bordeaux, visiter bordeaux, à faire à bordeaux, que visiter en France, oeuvre d art, musée français, ouverture musée, expositions musées, collection permanente, meilleur musée france, top musées
Pas très adapté à la météo ensoleillée de Bordeaux ce siège de terrasse... - Collection du Musée des Arts décos de Bordeaux - Photo by Roger(S)

Le Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux fait partie des incontournables lors d’une visite de cette ville. Ce lieu vaut d’ailleurs le détour rien que pour son bâtiment.


Cet ancien hôtel particulier a été construit entre 1775 et 1779 pour Pierre de Raymond de Lalande, conseiller au parlement. Il prend, assez logiquement, le nom d’Hôtel de Lalande. Racheté en 1880 par la ville et mis à disposition des services de police, on y construit une extension qui servira de prison. Après diverses étapes de rénovation et d’aménagements, cet hôtel devient un musée en 1924, d’abord consacré aux Arts anciens puis aux Arts décoratifs à partir de 1955.


Aujourd’hui, l’ex-prison est dédiée aux expositions temporaires et laisse apercevoir d’anciens graffitis de prisonniers, tandis que la partie la plus ancienne de l’hôtel accueille les collections permanentes du Musée des Arts Décoratifs et du Design de Bordeaux. On y découvre du mobilier et des objets d’art allant du XVIIème au XIXème siècle, mis en valeur dans cet écrin aux boiseries et parquets d’origine.


Le parti-pris du musée est de ne pas installer de cartels dans le parcours permanent. C’est-à-dire qu’il n’y a pas de petites affiches expliquant les pièces qui vous sont présentées. Cela nous permet de nous immerger dans cet univers et de visiter le musée comme on visiterait l’appartement d’un ami. Enfin, un ami qui possèderait de la porcelaine de 1787, un piano de 1816 ou encore du mobilier datant de 1750… Nous n’avons pas tous des amis d’un tel standing dans notre carnet d’adresses.


Comptant environ 35 000 œuvres dans ses collections, le musée expose aussi bien de la céramique que du textile en passant par des instruments de musique ou des arts graphiques. Verres d’apparat du XVIIIème siècle, tabatière de 1820, fauteuils Art Nouveau de 1930 ou table design de 1982, le parcours nous offre un voyage dans le temps des arts décoratifs.


Le truc en plus :

Ne passez pas à côté du Portrait en pied du duc de Bordeaux. Cette sculpture d’1m21 est absolument unique. En effet, modeler un morceau de pâte de porcelaine de cette taille est une prouesse que la manufacture de Sèvres n’a jamais renouvelée. Commandée par le roi

Charles X en 1827, elle représente le petit fils du roi à l’âge de 7 ans et est remplie de symboles. Le mouchoir mis en évidence et la lampe funéraire gravée sur la colonne représentent le chagrin de l’enfant, orphelin de son père, le duc de Berry, assassiné 7 mois avant sa naissance. Le globe terrestre sur lequel il s’appuie met en évidence le rôle politique que le jeune garçon devra jouer, tandis que le serpent devant le miroir symbolise la sagesse souhaitable chez un futur souverain. Enfin le pantalon froissé, l’habit déboutonné et les joues arrondies rappellent qu’il ne s’agit pour le moment que d’un enfant.


Musée des Arts décoratifs et du Design de Bordeaux

39 Rue Bouffard, 33000 Bordeaux

Lundi et du mercredi au dimanche de 11h à 18h

Fermé le mardi

Entrée : 5€ - tarif réduit : 3€ - gratuit -18 ans


Article réalisé en partenariat avec la ville de Bordeaux





👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇

  • Facebook
  • Instagram