Michel de Montaigne

1533-1592


Son job

Créateur de briques, et on ne parle pas de maçonnerie…


Sa bobine

Pas très chevelue…


montaigne, michel de montaigne, qui est montaigne, qu'a fait montaigne, montaigne célébrité, littérature, personnages historiques célèbres, lieux d'histoire, biographie, secret d histoire, célébrité bordeaux

Sa bio flash

Michel Eyquem de Montaigne, connu plus sobrement sous le nom de Montaigne, est un philosophe de la Renaissance et un écrivain érudit.


Il occupera un poste de conseiller au parlement de Bordeaux pendant 13 ans où il noue une amitié très forte avec Etienne de La Boétie, un autre conseiller. Une amitié qui fera d’ailleurs jaser quelques temps, même si les soupçons quant à la vraie nature de leur relation s’avèrent finalement infondés. Évoluant dans la sphère politique, il devient maire de Bordeaux par deux fois en 1581 et 1585.


En parallèle de sa vie politique, Montaigne entame l’écriture de ses Essais en 1572 qu’il retouchera jusqu’à la fin. Un pavé constitué de 3 tomes et 107 chapitres qui inspire de grands philosophes tels que Pascal, Descartes ou Nietszche et fait le bonheur des étudiants en littérature. Ou pas…


Victime de calculs urinaires dès 1578, il passera sa vie dans la souffrance et la peur de mourir à tout moment. Il ne s’éteint pourtant qu’en 1592, à 59 ans, dans son château. Même si son cœur reste à l’église de sa ville natale, sa veuve fait transporter son corps à Bordeaux où il est inhumé à l’église des Feuillants, selon son souhait. Après la démolition de cette église, ses cendres sont transférées en grande pompe à l’ancienne faculté de lettres, devenue Musée d’Aquitaine, où elles disparaissent pendant un temps.


En 2018, le directeur du musée découvre un tombeau anonyme dans ses réserves. Commence alors une enquête digne d’un roman policier pour déterminer s’il s’agit bien du tombeau de Montaigne. Cette histoire haletante est d’ailleurs parfaitement racontée au sein du parcours permanent du Musée d’Aquitaine.


Son style

Humaniste et donneur de morale, euh, moraliste…



Article réalisé en partenariat avec la ville de Bordeaux

  • Facebook
  • Instagram