La Fayette, une légende de Paris

Saviez-vous que le Roi Louis XVI voyait d'un très bon oeil la révolte américaine ? Il était loin de se douter de ce que cela pourrait donner des idées aux Français...

Photo portrait de La Fayette, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
C'est marrant, nous on pensait à un gars expérimenté, mais en fait c'est un jeunot...Beau cheval en tout cas.

Au risque de faire des déçus, précisons d’emblée que nous n’allons pas parler du magasin des Galeries Lafayette, qui est certes une légende, mais du général La Fayette tout aussi légendaire. 

Enfin presque aussi légendaire, parce que pour les Français, il n’est pas si connu que ça, bien moins en tout cas que le magasin du boulevard Haussmann. En revanche, aux États-Unis, c’est une superstar…

Issu d’une vieille famille de la noblesse d’Auvergne, Gilbert du Motier de La Fayette, oui tout ça, commence sa carrière militaire en 1774 dans la maison militaire du Roi de France. Rallié aux idées des indépendantistes américains, il démissionne en 1776 et part en Amérique combattre aux côtés des insurgés. Il a seulement 19 ans. Il se lie avec George Washington qui le nomme général. 

En 1779, il plaide la cause des insurgés en France et Louis XVI envoie 6000 hommes en Amérique. Les alliés remportent une victoire décisive en 1781. 

Mais l’engagement de La Fayette ne se résume pas à la guerre des Amériques. Il fut un des grands esprits progressistes de son temps.  En 1788, il fonde "la société des amis des noirs" afin de plaider l’abolition de l’esclavage (cela ne sera d’ailleurs le cas qu’en 1848).

En 1789, il est du côté de la Révolution. Modéré, il prend la tête de la Garde Nationale. A la chute de Louis XVI, il est quand même obligé de s’exiler. Il revient en France et, bien des années après, en 1830, il aide à la nomination de Louis-Philippe, roi constitutionnel. 

Il meurt en 1834 et est inhumé au cimetière de Picpus aux côtés de sa femme.   La culture sur le terrain : Les rares lieux parisiens qui gardent le souvenir de son passage


Vous découvrirez notamment l'hôtel particulier dans lequel vivait le Marquis quand il ne faisait pas les 400 coups en Amérique.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram