top of page
  • Facebook
  • Instagram

Joséphine Baker

1906-1975


Son job

Danseuse, chanteuse, actrice, un vrai couteau-suisse


Sa bobine

Plutôt péchue

joséphine baker, vie de joséphine baker, première femme noire panthéon, danseuse noire star, anecdotes joséphine baker, personnages historiques célèbres, lieux d'histoire, biographie, secret d histoire, la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple

Sa bio flash

Joséphine Baker est connue pour ses talents de danse et de chant, mais elle est avant tout la première star internationale de couleur noire. Un véritable modèle d’émancipation.


La jeune américaine débarque à Paris en 1925. Important la danse du Charleston, elle fait rapidement sensation et devient l’idole du tout Paris, même si certains s’offusquent de voir une métisse danser à moitié nue sur scène. Elle chantera notamment « J’ai deux amours, mon pays et Paris », un titre devenu célèbre.


Elle devient Française en 1937 après s’être mariée et adopte 12 enfants des 4 coins du monde, défendant l’idée du vivre ensemble. Elle s’engage en 1939 dans la Résistance et cache d’autres résistants, des juifs ou encore des armes. Elle recevra d’ailleurs la Légion d’honneur à titre militaire.


Décédée en 1975, elle est la 1ère femme noire à entrer au panthéon en 2021.


Son style

Engagé.

Résistante pendant la Seconde Guerre mondiale, elle s’est ensuite engagée aux côtés de Martin Luther King pour les droits civiques des noirs américains. Elle sera d’ailleurs la seule femme à parler au micro lors de la marche de 1963, juste avant le fameux discours « I have a dream » de Martin Luther King.


joséphine baker, vie de joséphine baker, première femme noire panthéon, danseuse noire star, anecdotes joséphine baker, personnages historiques célèbres, lieux d'histoire, biographie, secret d histoire, la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple


Comentarios


bottom of page