Jean-Michel Basquiat

1960-1988


Son job

Précurseur du Street-Art et de l’Art brut


Sa bobine

Un coiffé-décoiffé, super tendance


basquiat, warhol, pop art, art brut, portrait artiste, biographie artiste, basquiat en 2 minutes, anecdote basquiat, personnages historiques célèbres, lieux d'histoire, biographie, secret d histoire

Sa bio flash

Basquiat a beau n’avoir vécu que 27 ans, il a indéniablement marqué l’Art contemporain.

Initié à ce monde dès son plus jeune âge par sa mère qui l’emmène au musée, il deviendra un artiste torturé aux œuvres sombres et angoissées. Bon, il faut dire que sa mère lui a aussi offert un livre d’anatomie pour l’occuper à l’hôpital après un accident de voiture. De quoi lui inspirer des œuvres très bucoliques…

Le côté morbide de ses toiles ne vient pas que de ce livre, Basquiat n’a pas eu une vie facile. A 16 ans, il fugue pour fuir la maladie mentale de sa mère et son père violent. Plongé dans les rues d’un New York underground, il crée alors de nombreux graffitis sous le pseudo Samo©, comprendre « Same old shit » qui signifie littéralement « La même vieille merde ». Il élève ainsi le Street-art au rang des Beaux-arts.

A partir des années 80, Basquiat devient une véritable star en exposant chez Gagosian, un marchand d’art reconnu. Fier de ses origines haïtiennes, l’artiste montre sa haine du racisme dans des œuvres néo-expressionnistes à la limite de l’Art brut. Son style plutôt torturé est reconnaissable par le contraste entre des personnages aux tracés plutôt enfantins et colorés et des fonds très noirs.

Il faut dire que la disparition de son ami Warhol, pape du Pop art, plonge Basquiat dans une phase de dépression assez intense. Cloîtré dans son loft, entre deux peintures il passe son temps à boire, se droguer et regarder la télévision. De façon plutôt logique, il meurt donc d’une overdose à 27 ans en laissant derrière lui plus de 800 peintures et 1000 dessins.


Son style

Proche de l’Art brut, entre gribouillis d’enfant de 5 ans et œuvres de psychopathe en dépression, on n’est pas très sûrs…





Copyright :

En une : Jean-Michel Basquiat, Photographie de Lee Jaffe, 1984 – DR - Courtesy of LW Archives

Portrait de Jean-Michel Basquiat, Andy Warhol, 1982 - The Andy Warhol Foundation for the Visual Arts, Inc. / Adagp, Paris 2018

Dusthead, Jean-Michel Basquiat, 1982 - DR

A Panel of Experts, Jean-Michel Basquiat, 1982 - Coll. musée des beaux-arts, Montréal - Estate of Jean-Michel Basquiat / Adagp, Paris 2018

Untitled boxer, Jean-Michel Basquiat, 1982 - DR


Vous avez aimé cet article ? Ou pas ?

👇 PARTAGEZ L'ARTICLE 👇


  • Facebook
  • Instagram