L'invention de la Guillotine, la French Tech en action...

Saviez-vous que l'enfer est pavé de bonne intentions ? Ça n'est pas les clients de la guillotine qui vous diront le contraire...

Photo Invention de la guillotine Paris, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
On a bricolé une reconstitution de la guillotine avec une lame de cutter et deux cures dents. On est plutôt contents du résultat.

Les Français sont plutôt doués pour mettre au point de très beaux produits à la pointe de la tech mais, bien souvent le succès commercial n’est pas au rendez-vous. En témoigne la vente du Concorde ou du Rafale à l’export ou encore la part de marché de Renault en Allemagne…

Il s’agit malheureusement d’une tradition de longue date. Par exemple, ce fut déjà le cas de la guillotine. Un gros succès au début, puis plus rien. Remarquez que dans ce cas de figure, c’est plutôt une bonne chose… Quoiqu’il en soit, cet objet technologique a été inventé à Paris. 


La Guillotine est mise au point par Antoine Louis et s'appellera d'abord la Louisette... L'histoire ne dit pas si cela a inspiré la chanson de Danny Brillant et son fameux refrain "J'ai perdu la tête depuis que j'ai vu Louisette", ou était-ce Suzette ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, il semblerait que son invention parte d’une bonne intention… Nous sommes en 1789 et à cette époque, les besoins en exécution vont croissants…Mais les techniques n’ont pas évolué depuis le Moyen Age.


Au programme, une multitude de réjouissances comme le bûcher, l’écartèlement, la roue, la pendaison ou encore un bon coup de hache. Tout dépend du crime et du client. Au final, c’est complexe et inhumain. 

Le député Guillotin, docteur de son état, propose alors d’uniformiser le tout et de trouver un moyen plus humain afin d’éviter de trop grandes douleurs aux condamnés. Le médecin Antoine Louis est chargé de mettre au point la machine.


En 1792, c’est la sortie du premier modèle et le succès est immédiat. Très vite, il prend le petit nom de « Louisette », en hommage à son concepteur. Sous l’impulsion de Guillotin, elle est définitivement adoptée et l’assemblée décide de lui donner le nom de « Guillotine » en reconnaissance du travail effectué.


Pas certain que le bon docteur ait apprécié le geste... D'ailleurs, vous connaissez peut-être la légende qui veut que Guillotin ait été guillotiné par sa propre machine. En réalité il s'agit d'un homonyme vivant à Lyon, sans lien de parenté avec notre Joseph-Ignace Guillotin. Heureusement pour lui, le député n'a pas eu à tester lui-même cette invention.



La culture sur le terrain : La guillotine


Vous retrouverez sur la carte les lieux qui gardent la mémoire de la mise au point de cette invention.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram