La Ferme Générale, la nature à Paris ?

Saviez-vous que la Mairie de Paris s'était fixé d'augmenter de 30 hectares la surface d'espaces verts disponible dans la capitale ? Des plaisantins à coté des Fermiers Généraux.

Photo mur des fermiers généraux, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
La barrière d'octroi de la porte d'Italie. Le péage quoi...- J.Palaiseau 1819

La mairie de Paris s’est lancée dans une vaste campagne pour développer la place de la nature dans la ville. Elle s’est fixée comme objectif de créer 30 hectares d’espaces verts supplémentaires entre 2014 et 2020. Le projet « Parisculteurs » prévoit quant à lui carrément la végétalisation de 100 hectares de constructions, toits, cours et même caves sur la même période. 130 hectares de nature de plus en 6 ans, c’est un beau projet ambitieux. 

Mais l’équipe municipale actuelle pourrait presque passer pour une bande de petits plaisantins à côté des Fermiers Généraux. En effet, entre 1784 et 1790, c’est sur 3 370 hectares qu’ils ont installé leur Ferme Générale !  

Bon, il faut quand même dire que ça n’était pas le genre de Fermiers à mettre les mains dans la terre et à cultiver des légumes… C’était plutôt le genre de fermiers délicats qui roulaient en voiture de sport, enfin en calèche de sport. 


Les Fermiers Généraux avait mis en place un système sophistiqué pour faire pousser de l'argent dans leurs poches. Et autant vous dire qu'ils avaient des grandes poches...

La Ferme Générale était « la jouissance d'une partie des revenus du roi de France, consentie par ce dernier, sous certaines conditions, à un adjudicataire dont les cautions forment la Compagnie des fermiers généraux. Elle avait pour vocation de prendre en charge la recette des impôts indirects, droits de douane, droits d'enregistrement et produits domaniaux. » (Source : Wikipédia, on fait avec ce qu'on a...)

En français compréhensible, les Fermiers Généraux récoltaient l’impôt et en gardaient un bout, plutôt élevé, pour eux-mêmes. C’est vous dire s’ils étaient riches. D’autant qu’à l’époque, ils n’étaient que 20…

Création du mur des fermiers généraux sous Louis XVI Paris
La barrière des vertus. Gonflé comme nom pour un péage...

Quoi qu’il en soit, afin d’améliorer la collecte de l’impôt à Paris et lutter contre la contrebande, ils obtiennent l’autorisation de Louis XVI de pouvoir élever un mur autour de la ville, permettant ainsi de contrôler les entrées et sorties et mieux prélever les taxes. 

Autant vous dire que ce fût une mesure extrêmement populaire… Presque de quoi faire une révolution… 



Le Mur des Fermiers Généraux est construit rapidement entre 1784 et 1790. Probablement une question de motivation… Il fonctionnera jusqu’en 1860, date de l’extension de Paris. 


La culture sur le terrain : Le mur des Fermiers Généraux


Vous verrez sur la carte le tracé de ce mur, une exclusivité mondiale, ainsi que les principaux vestiges encore visibles, principalement les barrières d’octroi. 

VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram