Se faire limoger

Saviez-vous que la porcelaine et les bras cassés étaient les deux spécialités de la ville de Limoges ?

Photo se faire limoger, se fire virer, enrichir son vocabulaire, définition, origine expression
Heureusement pour la plante, le climat de Limoges est humide...DR

Rien de tel pour se remonter le moral dans la période morose que nous vivons que de s’intéresser à des sujets joyeux. Prenons par exemple l’expression « Se faire limoger » qui signifie « Tomber en disgrâce ». Pour être clair, n’ayons pas peur des mots, c’est une façon chic de dire « Se faire virer ».


On commence d’ailleurs à se demander si nous avons choisi un sujet suffisamment joyeux pour vous remonter le moral…


Mais bon, comme nous avons commencé autant aller au bout. On le sait peu mais cette expression remonte à la guerre de 14, une période pas très joyeuse non plus et à la prise en main de l’armée par le Maréchal Joffre, un joyeux luron probablement…


Nous sommes en 1914, le début de la guerre est catastrophique, les Français vont de défaites en défaites. Joffre est appelé à la rescousse pour mettre tout ça au carré. Comme nous pouvons le supposer, ça n’était pas vraiment un plaisantin et il vire près de 40% des officiers de l’état major. En langage technique militaire il les envoie se ressourcer non pas à Evian ou Vittel mais à Limoges. On se demande d’ailleurs si c’était une bonne idée d’envoyer ces bras cassés dans la ville de la porcelaine mais ça l’Histoire ne le dit pas…


Depuis cette époque, « se faire envoyer à Limoges », « se faire limoger » donc est synonyme de tomber en disgrâce et par extension se faire virer.


Gageons que les habitants de Limoges se seraient bien passés de cet amalgame. Nous les comprenons et nous en profitons pour les remercier d’avoir accueillis ces officiers incompétents car imaginez si on devait utiliser aujourd’hui « se faire Issy-les-moulineauxiser » ou pire « se faire Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumontiser ». Oui ça existe, c’est le nom de village le plus long de France…



N'OUBLIEZ PAS VOTRE SHOT DE CULTURE HEBDOMADAIRE

AVEC NOTRE NEWSLETTER

  • Facebook
  • Instagram