La Danse de noce de Brueghel

Découvrez tous les secrets de la toile de Jan Brueghel grâce à notre analyse pointue. Ou presque…


danse de noce, brueghel, mariage renaissance, secret d'art, anecdote insolite, décrypter une oeuvre, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiques
Drôle d'ambiance au premier plan... - Danse de Noce de Brueghel visible au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux

Les fêtes paysannes font partie des sujets de prédilection des peintres flamands du XVIème siècle. Ces toiles témoignent de la richesse des Flandres de l’époque. Prenons l’exemple de la Danse de noce de Jan Brueghel de Velours, on sent tout de suite le côté festif. Ou pas…


Petite précision historique, il s’agit d’une copie d’une œuvre de Pieter Brueghel l’Ancien conservée aux Offices de Florence. Cette version quant à elle est exposée au Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.


Bref en voyant cette toile, on ne devine pas tout de suite qu’il s’agit d’un mariage. Et pour cause, la mariée est à peine visible. Pourtant de nombreux indices liés à l’érotisme sont disséminés dans la toile. Il va falloir décortiquer tout ça…


Voici les ingrédients pour un mariage réussi, ou presque, selon Brueghel :


#1 Une cornemuse

Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux

Vous ne le savez peut-être pas mais la cornemuse est un grand symbole d’érotisme. Bon, nous on ne trouve pas ça super sexy mais pourquoi pas… La présence de cet instrument dans la toile est donc un indice de l’objectif final de la soirée. La nuit de noces en somme…




#2 Des hommes qui se soulagent en public

Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux

Bon, les groupements d’hommes en train d’uriner le long du mur, ce n’est vraiment pas ce que l’on souhaite à son mariage. Enfin ce n’est que notre avis… Leur présence nous indique que l’alcool coule à flot et donc que la fête bat son plein.





#3 Des mains baladeuses et des sexes en érection

Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux

A l’heure du #metoo, ces scènes sont assez déroutantes. Tous les sexes masculins des danseurs sont en érection tandis que certaines mains s’égarent sur les fesses des femmes présentes… On ne sait pas s’il y a du romantisme dans ce mariage mais les allusions à la sexualité rappellent sans cesse le devoir conjugal dont devra s’acquitter la mariée…


#4 Une mariée déprimée et un mari près de ses sous

Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux

Habituellement c’est la mariée qui est au centre des attentions le jour J. Ici, elle est à peine visible. Le peintre la représente complétement déprimée au fond de la toile. Bon, avec les pisseurs et les obsédés invités à son mariage, on peut la comprendre. En réalité c’est sans doute parce que son mari est davantage préoccupé par l’argent de sa dot. Un mariage qui démarre sur les chapeaux de roue…




Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux


Copyrights :

Danse de noce, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux

Danse de noce, détails, Pieter Brueghel dit de Velours, 1600 - Musée des Beaux-Arts-mairie de Bordeaux – Photos by Roger(S)

  • Facebook
  • Instagram