Casque d'or et les Apaches

Saviez-vous que Paris est l'une des rares ville au monde à donner des noms de prostitués à ses parcs et jardin ?

Photo Casque d'or et les Apaches, secret d histoire, personnages historiques, les secrets de l histoire, anecdote historique, anecdote insolite, anecdote amusante, biographie, apprendre en s'amusant, briller en société, l'histoire pour les nuls, balade historique, promenade dans les pas de l'histoire
Casque d'or et sa coiffure, euh... de style "engagé" - E.Pirou vers 1900

C’est l’histoire d’une rencontre un peu improbable entre une prostituée et des gangs parisiens. Une femme amoureuse abandonnée, qui s’est vengée et est devenue célèbre. Malheureusement, il y en aurait des stars si chaque rupture nous rendait célèbre...

Mais bref, revenons à notre histoire et plus particulièrement à Amélie Elie, une jeune prostituée de 19 ans aux cheveux dorés, d’où son surnom de Casque d’Or. 

Elle tombe amoureuse d’un chef de gang Apache en 1902. Ce chef c’est Manda, du gang des Orteaux. Ce n’est pas tant leur amour que l’on retiendra mais plutôt leur rupture. Lorsque Manda quitte Casque d’Or, elle a le cœur brisé et se venge en allant batifoler avec un autre homme. 

Cet homme ce n’est pas n’importe qui puisqu’il s’agit de l’ennemi de son ex-copain, le chef du gang adverse, Leca. Technique classique pour rendre jaloux son ex… qui fonctionne bien apparemment puisqu’une guerre sanguinaire éclate entre les deux clans, un peu malgré elle… Oups.  

Dans l’histoire, les deux hommes finissent blessés, traqués par la police puis bannis et la prostituée devient une star. Actrice, chanteuse et même muse de certains artistes… C’est la belle vie finalement d'être larguée. 

La célébrité de Casque d’Or retombera rapidement après l’arrestation des deux criminels. Une fois ses deux prétendants au bagne, elle tente de revenir, un peu désespérément, sur le devant de la scène, avant d’être totalement oubliée.


Elle décède en 1933 dans l’indifférence mais son histoire aura quand même inspiré des metteurs en scène et des scénaristes qui réussiront à raviver la mémoire d’Amélie Elie. On la retrouve notamment sous les traits de Simone Signoret, dans le film qui porte son nom réalisé par Jacques Becker.


 

La culture sur le terrain : Le jardin Casque d'Or


Ça va être assez vite vu. Il y a juste un panneau histoire de Paris et un jardin du genre "jardin qui n'a rien de spécial"


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram