Balade à la Pitié Salpêtrière

Saviez-vous que cet hôpital avait d'abord servi à la production d'armes ? On y préparait la poudre à canon pour l'Armée française.

Photo Pitié Salpêtrière, endroit a visiter a paris, balade autour de paris, lieu insolite, paris secret, ou se balader a paris, visite gratuite paris, que visiter à paris gratuitement, carte balade, tracé balade, parcours balade, plan balade
Les bâtiments historiques de la Piitié. Le "chapeau" c'est le dome de l'église - by Roger(S)
  • Lieu : Paris

  • Départ : Métro Austerlitz

  • Arrivée : Métro Austerlitz

  • Durée : 30min à 1h suivant votre rythme. Après, si vous vous tordez la cheville, vous pouvez passer plusieurs heures ici, mais aux urgences, ce qui est quand même beaucoup moins sympa…

A moins d’être malade ou de travailler dans le milieu médical, on ne pense pas vraiment à entrer dans un hôpital, ce qui est plutôt logique car il y a plus enthousiasmant comme type de lieu.

Pourtant, à Paris, c’est souvent l’occasion de découvrir des richesses architecturales et historiques insoupçonnées. Le meilleur exemple en est probablement l’Hôpital de la Pitié Salpêtrière

Créé en 1656 à la demande de Louis XIV, il est construit à l’emplacement d’une fabrique de munitions. A l’époque, celles-ci étaient fabriquées avec du nitrate de potassium. Logiquement, l’hôpital aurait pu s’appeler « L’Hôpital du Nitrate de Potassiumière ». Fort heureusement, au XVIIème comme aujourd’hui, personne ne comprenait rien aux appellations chimiques et le nom usuel du nitrate de potassium était le salpêtre, qui va donner son nom à l’hôpital.

Quoi qu’il en soit, à cette époque, les hôpitaux n’ont pas du tout la physionomie que nous leur connaissons aujourd’hui. Il s’agit avant tout de lieux d’enfermement pour les malades et les indigents qu’on ne sait pas vraiment soigner.

Le meilleur traitement est alors la prière, en témoigne la superbe église Saint-Louis construite en 1670. Ça n’est qu’à la fin du XVIIIème siècle que va se mettre en place une véritable approche médicale pour soigner les malades en fonction de leur pathologie.


A la veille de la Révolution, la Salpêtrière est le plus grand hôpital du monde avec près de 30 000 patients. A partir des années 1860, l'hôpital va asseoir son prestige en devenant le centre mondial des recherches sur les maladies neurologiques, une discipline totalement nouvelle à l’époque, sous l’impulsion de Jean Martin Charcot. Les futurs grands de la discipline, comme Freud, viennent suivre ses cours à la Pitié.

Petit à petit, les bâtiments deviennent trop petits et l’Hôpital s’étend avec de nombreuses constructions de type, euh, ben disons de type « nous on préfère l’ancienne architecture ». Bref, par chance, il reste de nombreux bâtiments historiques comme :

  • L'ancienne prison

  • La salle des archers

  • Le banc des aliénées

Et bien d'autres...


La culture sur le terrain : La Pitié-Salpêtrière


Retrouvez notre itinéraire avec tous les lieux architecturalement ou historiquement intéressants.


VOIR SUR LA CARTE

  • Facebook
  • Instagram