top of page
  • Facebook
  • Instagram

L’art numérique et les NFT

Quand ?

A partir des années 1950


Où ?

D’abord aux États-Unis puis dans le monde entier


Qui ?

Ben Lapons, TeamLAb, Beeple, Malika Favre, Pak, et de nombreux autres artistes dont le nom parle rarement au commun des mortels comme nous… 😬


art numérique, art digital, nft art, qu'est-ce que les nft, qu'est-ce que l'art numérique, l'art nft c'est quoi, oeuvre numérique la plus chère, record art nft, record art numérique, beeple plus cher, grands mouvements artistiques peinture, histoire de l art, analyse etude d une oeuvre d art, comment identifier les mouvements artistiquesn la culture by rogers, byrogers, roger culture, culture des rogers, culture ludique, culture récréative, la culture qu'on comprend, culture simple

Quoi ?

L’Art numérique est l’équivalent de l’Art digital. Nous voilà bien avancés…


L’Art numérique regroupe toutes les œuvres réalisées à l’aide d’un outil technologique. Il inclut donc aussi bien un montage photo réalisé sur ordinateur qu’un dessin fait sur une tablette ou une œuvre réalisée avec un code informatique.


C’est en 1950 que le mathématicien et artiste, oui ça existe, Ben Laposky crée les 1ères images électroniques grâce à un ordinateur. Précisons qu’il ne s’agit pas d’un ordi de plaisantin puisqu’à l’époque le matériel informatique occupe toute une pièce.


Autant dire que les artistes qui pouvaient se permettre d’utiliser ce support n’étaient pas nombreux…


Si l’Art numérique a longtemps eu du mal à se faire une place dans le monde très fermé de l’art reconnu et sur son marché, c’est qu’il était impossible de garantir l’authenticité de ces œuvres reproductibles.


C’est l’apparition des NFT au XXIème siècle qui permet de résoudre cette problématique. Cet acronyme signifie Non Fongible Token, c’est-à-dire jeton non fongible en termes techniques, voire un peu trop techniques… 🤔


Plus concrètement, les NFT empêchent la duplication. Appliqués au monde de l’Art, c’est la garantie de l’authenticité des œuvres numériques et d’une traçabilité encore plus solide que pour les œuvres du monde réel.


Combien ?


Depuis la révolution des NFT, le marché de l’Art numérique a explosé. Même les musées de renom s’y sont mis. La Galerie des Offices de Florence a par exemple vendu un exemplaire numérique unique d’une de ses toiles de Michel-Ange pour la modique somme de 140 000€.


Et l’Art numérique ne manque pas de records. L’artiste Beeple a par exemple vendu son Everyday : the First 5.000 days pour 69,3 millions de dollars, entrant directement dans le top 10 des artistes vivants les plus chers.


Mais l’œuvre numérique la plus chère à ce jour est The Merge de Pak, achetée en pièces détachées par 28 983 personnes pour un total de 91,8 millions de dollars.


Le saviez-vous ?


Si les NFT ont entrainé un engouement pour l’Art numérique, ils ont aussi créé une bulle spéculative qui a explosé en mai 2022. En effet, le cours des NFT, tout domaine confondu, a atteint son apogée en août 2021 avant d’être divisé par 10 au mois de juillet 2022.





Copyrights :

Vue de l’exposition TeamLab à La Villette

Basquiat dans son atelier, RS Artist, 2018

Balloon Bambi (Blue), Paco Raphael, 2020

Everydays: the First 5 000 Days, Beeple, 2021. Credits: Christie’s


Comments


bottom of page